event

Se former : droits individuels, devoir collectif

Pessac, 22 janvier - 23 janvier 2019 | Journées d'études

2èmes Journées Vincent Merle. Se former : droits individuels, devoir collectif


Comme dans bien d’autres domaines de la vie sociale, les protagonistes politiques, sociaux et économiques de l’action publique ont entrepris, en France, une « longue marche », maintenant multi-décennale, vers l’édification de droits individuels en matière d’« éducation et de formation tout au long de la vie ». Malgré l’apparent caractère consensuel de ce domaine – « Qui peut être contre la formation tout au long de la vie ? », écrivait Vincent Merle en 2006 – et le fait que la « loi négociée » y a prévalu, ce cheminement est loin d’être linéaire, tant ont été nombreux les chemins de traverse et les impasses liées notamment à l’ambivalence ou à l’ambiguïté des textes et de leur instrumentation.

Trois droits – dont on ne sait s’il faut, à ce stade, les qualifier de « fondamentaux » – semblent avoir successivement émergé puis avoir été affirmés au cours d’une histoire qui les entrelacent toujours plus, au point de renforcer sans cesse la complexité d’un paysage institutionnel en constante évolution : l’instruction et l’éducation de base ; la formation continue et l’éducation permanente ; la qualification et l’adaptation aux évolutions de l’emploi. Sur fond de chômage de masse persistant, n’ont cessé d’être promues, souvent conjointement et contradictoirement, deux fortes exigences, l’une d’égalité d’accès et l’autre d’efficacité.

Inscription

Argumentaire et programme

Haut de page