Retourner au sommaire

2ème partie : La prise en compte du développement durable dans les formations initiales et continues

Former vert : une enquête auprès des offreurs de formations continues verdissantes

La formation continue fait en France l’objet d’un encadrement institutionnel et réglementaire, législatif comme professionnel, particulièrement important. Jusqu’en 2014, celui-ci donnait lieu à deux grands marchés distincts selon que le public en formation était salarié ou demandeur d’emploi. Le Céreq avait mis en évidence ces grands segments du marché lors de deux enquêtes nationales successives.

En 2014, la montée en puissance de la thématique environnementale dans la régulation de l’emploi, à travers un Plan national de transition des emplois vers l’économie verte et la création d’un Observatoire des emplois verts, sous l’égide du commissariat général au développement durable, a motivé un nouvel investissement exploratoire de l’offre de formations continues visant une transition verte de l’économie, auprès d‘organismes plus particulièrement positionnés sur des spécialités de production ou des transports.

Qu’ils soient à but lucratif, formateurs indépendants ou associatifs, un peu plus de deux cents organismes ont répondu parmi lesquels une majorité ont détaillé les conditions de dispensation de près de 200 formations professionnelles dans les domaines de la prévention des risques, de la gestion des déchets, des économies d’énergies, ou de la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Les premières analyses issues de cette enquête montrent des positionnements variables et inégaux des organismes selon les grands segments et circuits de financement de la formation en France.

 

Résultats : courant 2016.

Contact : Danièle Guillemot, chef du département Formations et Certification au Céreq, daniele.guillemot@cereq.fr

En savoir plus : http://www.cereq.fr/articles/Actualites-des-etudes/Enquete-aupres-des-organismes-sur-la-transition-verte-des-formations-continues

Haut de page