Retourner au sommaire

1ère partie : De nouvelles pratiques durables, de nouvelles perspectives pour l’emploi et la formation

L’émergence d’une filière de l’éolien offshore posé en France : quelles perspectives pour l’emploi et la formation ?

La filière des Energies Marines Renouvelables (EMR)* est en France une filière émergente et stratégique, à la fois par sa capacité à répondre aux objectifs européens du paquet « Energie-Climat » et aux engagements sur le mix énergétique, et par sa capacité à se structurer en véritable filière industrielle nationale. Elle est présentée comme pouvant être à l’origine d’importantes créations d’emplois et comme pouvant offrir de réelles opportunités d’embauches pour les jeunes et de reconversions pour des salariés touchés par des restructurations dans des industries plus traditionnelles.

Dans le cadre d’une étude sur l’éolien offshore posé, technologie la plus en avancée dans le domaine des EMR, le Céreq dresse les premiers constats sur les forces et faiblesses de cette filière en phase d’émergence, cherche à en comprendre les enjeux et les freins pour mieux dégager ensuite les conditions de réussite d’un développement soutenable de la filière, principalement sur le registre des compétences à produire et des formations à anticiper et à déployer sur les territoires.

Les principaux résultats montrent que  les besoins en compétences de cette filière ne créent pas à proprement parler de nouveaux métiers mais relèvent principalement des métiers issus de l’indus­trie, de la métallurgie, de la mécanique, de la construction navale et de l’électrotech­nique. Dans ces secteurs, les EMR pourraient ainsi revaloriser des métiers industriels aujourd’hui en tension. Du côté de l’offre de formation, l’émergence de cette filière EMR accélère la rénovation de diplômes, la création de nouvelles certifications et d’une nouvelle offre de formation continue dans certains territoires.

 

Contact : Gérard Podevin, chargé d’études au centre associé au Céreq de Rennes – gerard.podevin@univ-rennes1.fr

Résultats :

En savoir plus :

*Six technologies composent le domaine des EMR (en plus de l’énergie maré­motrice). Par ordre de maturité, il s’agit : des éoliennes posées ; des hydro­liennes ; des éoliennes flottantes ; de l’houlomoteur ; de l’énergie thermique des mers et de l’énergie osmotique.

Haut de page