Au cours de leurs sept premières années de vie active, les jeunes sortants du système éducatif en 2004 ont connu en moyenne trois séquences d’emploi différentes. Le salaire médian progresse en moyenne de 34 % sur cette période, avec des disparités notables selon le niveau d’étude et le sexe, disparités ayant tendance à se creuser au fil du temps ( ) . La progression salariale est le reflet du parcours professionnel évolutif des jeunes : prise de responsabilités, promotions (), changement d’entreprise, mobilité sectorielle () et géographique () ponctuent le parcours du jeune débutant.

 

Principaux résultats :

 

 

 

 

Haut de page