Centre associé régional de Montpellier

Créé en 1989, le centre associé au Céreq de Montpellier développe des travaux sur les relations entre formation et emploi en privilégiant une double entrée :

- d’une part, les petites entreprises et leur contribution à la construction, à la valorisation et à la mobilité des ressources humaines ;

- d’autre part, les acteurs du développement territorial et leur capacité à se saisir des questions d’emploi, de compétences et de formation.
 
 
Le centre associé au Céreq pour la région Languedoc-Roussillon est rattaché au laboratoire ART-Dev « Acteurs, ressources et territoires dans le développement », unité mixte de recherche 5281 du CNRS. Cette UMR regroupe une cinquantaine d’universitaires et de chercheurs, en géographie et en économie essentiellement.

 

Pour en savoir plus sur le bilan programme de l'année

Visiter le site

Axes d'activités

En matière d’emploi et de formation, le territoire ne se résume pas à des frontières  géographiques.  Il  est  le  produit de relations construites dans le temps fournissant, dans le meilleur des cas, un ensemble de références communes à des acteurs insérés dans des  réseaux  relationnels.  Privilégier l’approche  territoriale  contraint  le chercheur à travailler sur trois niveaux d’analyse : l’entreprise,  l’individu  et l’institution. Devant l’étendue des combinaisons  possibles,  le  centre  associé au Céreq de Montpellier privilégie deux thématiques : d’une part, les pratiques d’emploi et de formation des petites entreprises et d’autre part, la place et le rôle des ressources humaines dans le développement territorial.

Depuis des décennies, les petites entreprises ont été interpelées et mobilisées, notamment par les acteurs de la politique publique de l’emploi. Elles ont participé activement au dynamisme du marché du travail, à la réorganisation du système productif et aux transferts considérables d’emplois que cette réorganisation exigeait. Nos travaux cherchent à mieux saisir les spécificités de ces entreprises et leurs modes de fonctionnement afin de les aider à se développer, à créer des richesses et des emplois et à contribuer à l’économie de la connaissance. Plusieurs études ont ainsi porté sur l’intermédiation opérée par les OPCA en matière de formation professionnelle continue, sur l’opportunité pour les pouvoirs publics de s’appuyer sur les réseaux d’entreprises, sur la contribution des petites unités de production à l’insertion professionnelle des jeunes débutants ou sur les stratégies de développement des très petites entreprises et leurs incidences en termes de ressources humaines. Ces travaux nous ont conduits à nous intéresser aux rapports de proximité (géographique, organisationnelle, institutionnelle) qu’entretiennent ou que souhaiteraient établir un certain nombre d’acteurs (para-)publics avec les entreprises.

En tant que construit social et historique, le territoire peut s’apparenter à un espace de mobilisation des acteurs et de valorisation des ressources locales, matérielles et immatérielles. Mais, comparées aux ressources d’une entreprise, celles d’un territoire sont moins mobiles, moins façonnables et leur évolution est plus irréversible. Les orientations prises il y a parfois fort longtemps (à la suite de décisions murement réfléchies, d’occasions manqués ou d’opportunités saisies) façonnent durablement le paysage productif, influencent le système d’éducation et de formation et structurent le fonctionnement du marché du travail local. Nos recherches portent sur la possibilité d’une réelle stratégie territoriale en matière d’emploi et de formation. Comment faire des ressources humaines un point d’accroche essentiel voire le point focal du développement territorial ? Comment venir à bout des cloisonnements, des résistances et des inerties pour se représenter des futurs souhaitables en termes de développement économique et humain, puis établir en conséquence des partenariats et des procédures pour y parvenir ? Ces questions ont été abordées à travers des études portant sur les professionnels du développement territorial et les ressources entrepreneuriales locales. Nous envisageons désormais d’analyser les expérimentations en cours en matière de GPEC territoriale.

Dans le cadre de ces divers travaux et, plus largement, de sa mission d’animation en région des réflexions sur la relation formation – emploi, le Centre associé Céreq de Montpellier est fréquemment sollicité par les acteurs régionaux : Dirrecte, Conseil régional, Rectorat, OREF, ARACT, missions locales, partenaires sociaux, etc. Ces collaborations donnent lieu chaque année à deux manifestations majeures en Languedoc-Roussillon : les Rencontres de l’entreprise et du système de formation et l’Université d’été « Emploi, compétences et territoires ».

Equipe

 

Coordonnées

 

Centre associé au Céreq de Montpellier, ART-Dev, Université Paul Valéry, Route de Mende, 34199 Montpellier Cedex 5

Tél. 04 67 14 24 43

Fax. 04 67 14 25 22

 

Publications

 
Haut de page