Centre associé régional de Rennes

Créé en 1976, le centre associé au Céreq de Bretagne est l’un des plus anciens du réseau des CAR Céreq.

Accueilli à l'Université de Rennes1, il coopère régulièrement avec des équipes des autres universités bretonnes.

Il entretient aussi des liens de travail constants et privilégiés avec d'autres centres associés au Céreq, notamment de Caen, Nantes, Montpellier, Strasbourg, et avec l'établissement de Marseille, tant sur des projets d'études que pour l'animation de groupes de travail. 

Ses partenariats sont nombreux en région, notamment avec le GREF de Bretagne, le Conseil Régional, et l'Aract de Bretagne.

Le centre associé est accueilli par le laboratoire CREM (Economie et management), UMR 6211 du CNRS : http://crem.univ-rennes1.fr/.

Les problématiques du laboratoire sont les suivantes : des problématiques de macroéconomie européenne, d'économie publique et d'économie industrielle, des problématiques de marketing, de finance, de gestion des ressources humaines et de contrôle de gestion. Le centre associé et ses préoccupations (Emploi, qualifications, compétences, politiques publiques de formation, évaluation de ces politiques) relève des deux axes Economie industrielle et Economie publique.

Des liens sont également établis avec deux autres UMR de Rennes 1 : le CRAPE, Centre de Recherches Administratives et Politiques, et l’IODE, Institut de l’Ouest Droit et Europe, auxquelles il convient d’ajouter un partenariat avec le pôle européen Jean Monnet droit/économie (Maurice Baslé est Chaire Jean Monnet). Dans la MSH Bretagne, des liens nouveaux et interdisciplinaires ont été établis. Le centre associé est inscrit sur l’axe « Gouvernance dans les institutions publiques et privées » qui a  pour but d’analyser et de comprendre les évolutions dans le contrôle, la responsabilité et les hiérarchies du pouvoir, dans un contexte de décentralisation et de développement de l’Europe.

Visiter le site

Axes d'activités

Les axes prioritaires stratégiques du Centre associé.

Le CAR collabore régulièrement avec le GREF, les observatoires locaux emploi-formation, le Conseil Régional et l’ARACT de Bretagne. Il est membre régulier de comités de pilotage mis en place par la Commission régionale d’évaluation ou par les établissements d’enseignement supérieur (ORESB). De nombreuses contributions marquent aussi son activité d'animation et de transfert : commissions du CESR, jury VAE, observatoires de la vie étudiante, Comité d'Orientation de l'ARACT Bretagne dont G. Podevin est le Président, séminaire ARML, etc. De plus, le centre associé est fortement impliqué dans l'animation du séminaire "Grand Ouest" qu'il a initié en 2005 avec les CAR de Caen, Nantes.

Depuis la réalisation par le CAR de Rennes en 2002 du premier Contrat d’Etude Prospective sur le secteur des pêches maritimes, le centre a acquis un ensemble de connaissances sur ce secteur qui le signale comme centre de ressources pour tout projet touchant à ce secteur. Il est ainsi devenu au fil des années un interlocuteur incontournable sur les formations et les emplois dans les domaines maritimes et est régulièrement sollicité pour des interventions tant sur le système de formation que sur les marchés du travail spécifiques à ces secteurs, tant auprès de la DAMGM du ministère, que des comités des pêches, du Conseil régional de Bretagne, des Armateurs de France. Le CAR de Rennes a publié plusieurs rapports et articles sur ces questions. Depuis plusieurs mois, il anime une réflexion en partenariat avec le Conseil Régional sur l’attractivité des métiers de la mer. C’est aussi sur cette thématique qu'il collabore au niveau européen avec ETF (European Transport Workers’ Federation) sur le recrutement et la formation dans l’industrie du transport maritime en Europe, notamment sur les formations et carrières des officiers de la marine marchande. Enfin, un projet est en cours avec l’observatoire des emplois et métiers des Armateurs de France pour la réalisation d’une exploitation des fichiers de carrières de marins au commerce.

L’enseignement supérieur reste une thématique investie par le centre associé après le travail important mené dans le cadre de l’extension de l’enquête Génération 2001. Les travaux réalisés ces trois dernières années sur l’enseignement supérieur et plus particulièrement sur les sortants sans diplôme de l’université (2007,2009) ont permis au centre associé d’être identifié comme interlocuteur sur ces questions au niveau local et national. Ainsi la région Bretagne a sollicité le CAR pour contribuer à l’organisation d’un séminaire sur la thématique des sorties sans diplôme (séminaire à venir au dernier trimestre 2010). Localement encore le CAR participe au comité de pilotage de l’Observatoire régional de l’enseignement supérieur breton (ORESB). De fait, les partenariats avec les observatoires du supérieur perdurent et le centre associé reste en veille sur les problématiques de l’enseignement supérieur. Depuis le début de l’année 2010, l’évaluation par le CAR de Rennes des projets expérimentés par les universités de Bretagne Sud et Rennes 1 occupe également une part importante dans l’activité des chargés d’études.

Le développement d'outils du suivi-évaluation de politiques publiques d’emploi et d’insertion. Initié en 2007 par une étude pour le Conseil Régional de Bretagne qui concernait la transformation d’un dispositif d’insertion professionnelle des jeunes, et par la réalisation d’un guide d’auto-évaluation des établissements scolaires, cet axe a pris de l’ampleur avec l’évaluation d’un nouveau dispositif d’accompagnement des jeunes sur le périmètre de la mission locale de Rennes en partenariat avec l’AFPA. Le centre associé – dans le cadre d’une collaboration au sein du CREM - accompagne le transfert sur ce territoire d’une expérimentation engagée il y a 3 ans sur 3 autres pays bretons (Quimper, Pontivy, Fougères) avant d'envisager son extension à l'ensemble de la Bretagne. Cette évaluation nécessite de s’intéresser plus particulièrement aux conditions de transférabilité d’un tel dispositif sur les autres territoires. L’évaluation de ce dispositif comporte donc deux phases distinctes, mais  qui se complètent : l’observation des processus de mise en œuvre ; et l’observation des « résultats » du dispositif sur les parcours des bénéficiaires. Assimilée à une recherche-action, la méthodologie proposée par le CAR a inauguré les travaux en cours sur l’évaluation des projets d’expérimentation financés par le HCJ. Cet axe de travail a donné lieu à plusieurs publications, notamment lors du congrès de la SFE et des JDL. Des interventions ont eu lieu, notamment dans le cadre de la conférence organisée par l’Institut wallon de l’Evaluation, de la Prospective et de la Statistique à Namur en 2010.

Le centre associé réalise également l’évaluation de deux projets du HCJ : l’un porte sur la mise en place de l’alternance dans les filières lettres modernes et STAPS. Ce projet, intitulé « les appreneuriales », est piloté par l’Université de Bretagne Sud (UBS) et a pour objectif de développer une nouvelle méthodologie de l’alternance dans des domaines où il y en a peu ou pas. L’autre projet porte quant à lui sur la mise en place d’actions en faveur de l’insertion professionnelle des étudiants de master des filières de sciences technologies et santé. Ce projet, intitulé « science insert », est piloté par l’Université de Rennes 1 et a pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle de ces étudiants. Dans le cadre de ces 2 projets, notre rôle d’évaluateur consiste à rendre compte de l’efficacité des différentes actions mises en place par l’expérimentateur, notamment en observant les différentes parties prenantes (étudiants, enseignants, entreprises….). Par ailleurs, dans le cadre de ces expérimentations du HCJ, le CAR de Rennes participe également à l'évaluation du projet « Portefeuille d'expériences et de compétences », dit projet PEC, piloté par le CAR de Toulouse. Le CAR de Rennes suit plus particulièrement la mise en place de cet outil à l'université de Poitiers.

Enfin, La formation professionnelle continue est aussi un axe d’investissement durable du CAR. En particulier, ces dernières années il est intervenu sur une étude portant sur plusieurs OPCA et à participer à un projet concernant les Fongécif.  Ces travaux ont permis de rendre compte de l'émergence de nouvelles compétences de ces organismes avec une montée en puissance d'activité de conseil, d'information et d'orientation, tant au service des entreprises que des personnes. De même, cette proximité est interrogée à l'occasion de travaux sur les professions réglementées et les "Ordres", notamment pour le marché des experts-comptables. Un nouveau chantier reposant sur la réalisation de monographies dans le cadre du programme national EPIE (Enquête sur les Professions Intermédiaires en Entreprises) du CEREQ, et qui concerne pour la Bretagne trois entreprises, a permis de montrer le caractère interdépendant des enjeux de la professionnalisation avec toutes les composantes des parcours de formation et de mobilité.  Cet axe d’accumulation qui identifie le CAR comme compétent sur le champ de la FPTLV justifie de nombreuses demande d’interventions : Université d’hiver de la FPTLV-Centre Inffo - Arles 2010, L’évaluation des politiques d’emploi et de formation – Rennes fev 2011 ; la FPTLV : entre incantation et réalité – Lorient mars 2011.

Pour en savoir plus sur le bilan programme de l'année

 

Coordonnées

 

Centre associé au Céreq, CREM UMR CNRS 6211, Université de Rennes I, Faculté des Sciences Économiques, 7 place Hoche, 35065 Rennes Cedex

Tél. 02 23 23 35 45

Fax. 02 23 99 38 80 84

 

Publications

 
Haut de page