event

Professionnalisation dans l’enseignement supérieur

Toulouse, 31 décembre 2015 | Appel à communication

Appel à communication : Professionnalisation dans l’enseignement supérieur. Perspective comparée


Appel à communication pour la Journée d’étude organisée par le  Réseau d'Etude sur l'Enseignement Supérieur et le Groupe de Travail sur l’Enseignement Supérieur*.

 

La professionnalisation constitue l’un des marqueurs des réformes entreprises ces dernières années à l’université et dans les établissements d’enseignement supérieur, soit pour en regretter la faiblesse,soit pour en constater la trop grande importance. La question de la professionnalisation n’est pas en soi nouvelle. Par exemple en France, dès la fin du XIXème siècle, des instituts techniques voient le jour dans les facultés de sciences et forment techniciens et ingénieurs dans un cadre universitaire.Certaines facultés sont orientées vers la formation de futurs praticiens (droit et médecine). La question de la professionnalisation connaît néanmoins un élargissement qui accompagne une évolution des publics sans commune mesure avec la situation du 19ème siècle. La question s’est diversifiée, ce dont rend compte notamment l’évolution des discours et des politiques ministérielles du 19ème siècle à aujourd’hui.   En savoir plus sur la journée d'étude Resup/GTES 

 

Les propositions de communication sont à transmettre  avant le 31 décembre 2015.

La journée d'étude aura lieu à Toulouse le 22 juin 2016.

 

(*) Créé en 2001, le RESUP a pour vocation de fédérer et de susciter la recherche en sociologie, science politique, histoire, sciences de l'éducation et économie, dans le domaine de l'enseignement supérieur. Son conseil scientifique est présidé par Christine Musselin (Sciences Po/CSO, CNRS). 

Créé en 1993 par le Céreq, le GTES est un réseau d'échange et de production sur les parcours de formation et d’insertion des inscrits de l’enseignement supérieur. Il réunit des membres du réseau Céreq, des chercheurs, enseignants ministériels (DGESIP, INJEP) qui contribuent à des productions communes tous les deux ans.

 

Contact

Haut de page