cereq_article

Exploitation des déclarations fiscales 24-83 : les résultats de l'année 1997

Vous trouverez ci-dessous :

1. Les résultats nationaux

2. Les résultats sectoriels

 

1. LES RÉSULTATS NATIONAUX

Depuis 1993, le taux de participation financière baisse au niveau national. Ceci est essentiellement le fait des entreprises de 500 salariés ou davantage.

Alors que ce taux progresse pour les entreprises de moins de 50 salariés jusqu’en 1996, entre 1996 et 1997 il diminue pour les entreprises de 10 à 19 salariés pour atteindre 1,69 %. Quant aux entreprises de 20 à 49 salariés, elles restent sur une tendance à la hausse bien que se situant toujours bien en deçà de la moyenne nationale.

 

Les chances d’accès à la formation ne cessent de s’accroître mais au prix d’une réduction de la durée des stages.

 

La structure des dépenses reste relativement stable par rapport aux années passées. On observe essentiellement entre 1996 et 1997 une légère augmentation des dépenses internes et des versements aux OPCA au détriment des dépenses externes.

 

Quelques indicateurs selon la nature des actions de formation des entreprises en 1997 (hors bilan de compétence)

La prééminence du plan de formation est toujours très marquée tant en terme de taux d’accès que d’effort physique de formation. Même si en terme de durée les formations relevant du plan de formation sont de loin les plus courtes, elles restent le moteur de la formation continue en entreprise.

 

Taux d'accès à la formation par sexe et répartition des stagiaires par âge et sexe en 1997 (Plan de formation, CIF et alternance)

La part des femmes dans les effectifs formés se stabilise en 1997 avec un taux de 35,4 %. Elle reste proche de celle des hommes chez les plus jeunes (moins de 25 ans) mais se situe nettement en dessous pour les stagiaires plus âgées.

Les inégalités d’accès à la formation selon le sexe se traduisent par des taux d’accès toujours en faveur des hommes (37 % contre 34,5 % pour les femmes).

 

Données générales par taille d'entreprises en 1997

Le clivage entre petites et grandes entreprises demeure tant en terme de taux de participation financière, que de taux d’accès. Le pourcentage d’entreprises formatrices (ayant eu au moins un stagiaire) s’accroît lui aussi avec la taille des entreprises. 74,2 % des entreprises de 10 à 19 salariés déclarent n’avoir formé aucun stagiaire. Elles ne sont que 3,1 % parmi les très grandes entreprises.

 

Les taux d'accès par catégorie socio-professionnelle selon la taille des entreprises en 1997

Les chances d’accès à la formation sont d’autant plus grandes que la qualification est élevée. L’écart entre les catégories les moins qualifiées et les plus qualifiées tend néanmoins à se réduire lorsque la taille de l’entreprise augmente.

 

 

2. LES RESULTATS SECTORIELS

Les secteurs suivent globalement la même hiérarchie en terme de taux d’accès et de taux de participation financière. Deux secteurs ont un TPF supérieur à 8,5 % et un taux d’accès supérieur à 50% : "production et distribution d’électricité et de gaz", "transports aériens et spatiaux".

Données financières selon les secteurs d'activité économique (NAF 60)

Données physiques selon les secteurs d'activité économique (NAF 60)

Haut de page