cereq_article

Exploitation des déclarations fiscales 24-83 : les résultats de l'année 1998

Vous trouverez ci-dessous :

1. Les résultats nationaux

2. Les résultats sectoriels

 

1. LES RÉSULTATS NATIONAUX

En 1998, le taux de participation financière continue de fléchir pour atteindre 3,23 %. Ce taux, qui représente le montant total des dépenses déductibles des entreprises d’au moins dix salariés rapporté à la masse salariale brute, reste cependant toujours bien au-dessus du minimum légal à savoir 1,5 %.

 

 

Par ailleurs, la proportion moyenne de salariés ayant suivi durant l’année au moins une action de formation (le taux d’accès ou taux de stagiaires) continue sa progression pour atteindre 37,7 % en 1998. De même qu’en 1997, si la part des salariés formés augmente, c’est au prix d’une réduction de la durée moyenne des stages qui passe à 36 heures.

 

 

La structure des dépenses reste, elle, pratiquement inchangée avec cependant des versements aux OPCA toujours en progression et une baisse des dépenses internes. Les dépenses de fonctionnement et la rémunération des stagiaires accaparent plus des deux tiers de l’ensemble des dépenses de la formation professionnelle.

 

Quelques indicateurs selon la nature des actions de formation des entreprises en 1998 (hors bilan de compétence)

 

Les résultats de 1998 confirment la nette prééminence du plan de formation, en terme de taux d’accès et d’effort physique de formation. Ce type de formation reste de loin le moteur de la formation continue en entreprise.

 

Données générales par taille d'entreprises en 1998

En 1998, les écarts entre grandes et petites entreprises persistent mais tendent légèrement à diminuer notamment en terme de TPF. Les entreprises d’au moins 2 000 salariés (0,36 % de l’ensemble des entreprises et 27,7 % des salariés) assurent 42,5 % des dépenses et rassemblent plus de 40 % des stagiaires (hors alternance). C’est dans cette tranche de taille que l’on retrouve le TPF et le taux d’accès les plus élevés avec respectivement 4,65 % et 55 %. A l’opposé, les entreprises de 10 à 19 salariés (26 % de l’ensemble des entreprises et 4,3 % de l’ensemble des salariés), ont un TPF de 1,77 % et un taux d’accès de 8,6 %.

 

Les taux d'accès par catégorie socio-professionnelle selon les tailles d'entreprises en 1998

 

Si les inégalités d’accès à la formation professionnelle selon les CSP perdurent en 1998, ces disparités s’atténuent avec la taille des entreprises. Le rapport TAM/ONQ passe ainsi de 6,15 pour les plus petites entreprises à 2,4 pour les firmes de 2000 salariés et plus.

 

 

2. LES RÉSULTATS SECTORIELS

Données financières selon les secteurs d'activité économique (NAF 60)

Données physiques selon les secteurs d'activité économique (NAF 60)

Haut de page