14/09/2017

 

Mobilité résidentielle des décrocheurs en question

 

Cette étude cherche à caractériser les espaces où les jeunes décrocheurs sont concentrés ou affluent. Il s’agit à la fois d’identifier leurs mobilités et de s’interroger sur les caractéristiques attractives et répulsives des territoires pour les jeunes sans diplôme.

 

 

La répartition des jeunes non scolarisés non diplômés n’est pas homogène sur le territoire de la France métropolitaine, tout comme la concentration de risques sociaux d’échec scolaire (voir l’Atlas) ne l'est pas plus.

Mais des travaux exploratoires dans le cadre de l’ANR TEDS (Territoires et décrochage scolaire) tendent à montrer qu’elle n’est pas figée et qu’elle est soumise à la mobilité des jeunes. Les jeunes ne se concentrent pas systématiquement dans les territoires où ils quittent le plus fréquemment le système scolaire. C’est pourquoi le Céreq ESO Caen cherche à caractériser les espaces où les jeunes décrocheurs sont concentrés ou affluent. Il s’agit à la fois d’identifier leurs mobilités et de s’interroger sur les caractéristiques attractives et répulsives des territoires pour les jeunes sans diplôme. En mobilisant des caractéristiques économiques, démographiques et géographiques du territoire, est-ce qu’une schématisation spatiale de la mobilité des décrocheurs fait écho à d’autres fractures spatiales ?

 

C’est sur ces questions spécifiques que l’Observatoire des territoires (Cget) a proposé au Céreq ESO Caen de faire un focus pour son rapport 2018 (à paraître fin 2018) en complément des travaux d’Arnaud Dupray et Mélanie Vignale sur la mobilité résidentielle des diplômés. Les travaux Céreq ESO Caen s’insèrent plus globalement dans sa contribution à l’ANR TEDS, dans le cadre de laquelle le ministère de l’Education nationale a mis à disposition des données statistiques SIEI.

 

Les travaux s’appuient sur une analyse statistique et cartographique. Les données du recensement de la population (INSEE 2014) permettent de connaitre l’accumulation à la commune de la population de jeunes de 15-24 ans non diplômés non scolarisés qui est confrontée aux données géo-localisées de flux annuel du recensement des décrocheurs par le ministère de l’Education nationale (SIEI, 2016).

 

Contact

Céreq ESO CAEN patrice.caro@unicaen.fr ou agnes.checcaglini@unicaen.fr

 

Autres articles

 
Haut de page