7 avril 2017

 

Portrait d’un secteur

Le sport

 

Cette étude vise à réaliser un ensemble d’indicateurs statistiques de la formation et de l’emploi dans le secteur sport.

 

L’étude faite suite à une demande de la direction des sports au sein du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports consiste à réaliser un portrait statistique sur l’emploi et la formation dans le secteur du sport. Une convention cadre d’appui technique à la réalisation de ce projet a été signée pour une durée d’un an environ. L’objectif est de constituer une série d’indicateurs statistiques et  caractéristiques du secteur sport. Ces indicateurs sont ensuite sélectionnés pour alimenter des thématiques : Dynamique de l’emploi dans le secteur sport ; Caractéristiques des professions ; Alimentation de l’emploi sportif par les jeunes… toutes regroupées dans un ouvrage sous forme de doubles pages illustrées et commentées. Les résultats doivent permettre de repérer les principaux chiffres clés des relations formation-emploi du secteur et de disposer d’un socle de repères économiques et sociaux.

 

350 000 personnes occupent un emploi sportif

Selon une définition large du secteur sport, l’observatoire des métiers du sport estime le nombre de personnes qui occupent un emploi sportif à environ trois cent cinquante mille. Ce chiffre regroupe en réalité un spectre d’activités dans des secteurs très divers tels que l’enseignement, l’animation, la fabrication et le commerce d’articles de sport, la santé, le tourisme, ou encore l’organisation d’évènements sportifs. Tous ces professionnels qui travaillent dans le sport ou en lien avec des activités sportives, forment en réalité des ensembles très différents qu’il est impossible d’étudier globalement tant leurs caractéristiques et leurs objectifs diffèrent.

 

L’ambition de ce travail n’est donc pas de couvrir de manière exhaustive l’ensemble des aspects du champ sportif mais de se concentrer sur l’observation et les tendances d’évolution d’un périmètre sportif défini en accord avec le commanditaire. L’objectif est également d’alimenter le partage d’informations sur les questions d’emplois, de métiers et de formation dans le secteur sportif et de contribuer ainsi à améliorer le dialogue entre les différents acteurs en charge de ces questions. Par ailleurs les indicateurs produits sont construits afin de pouvoir être actualisés au fur et à mesure du recueil de nouvelles données et fournir régulièrement des tableaux de bord.

 

Deux clés d’entrée, les entreprises et les individus

Le travail doit permettre de recueillir et de synthétiser des données statistiques principalement sur :

-       Les secteurs économiques qui constituent le périmètre retenu

-       Les professions caractéristiques de ce secteur et leur alimentation

 

Conçus sur le modèle des PSB, ces indicateurs sont enrichis par l’exploitation de sources complémentaires permettant de croiser différentes approches d’observation. L’emploi est principalement observé à partir de deux clés d’entrée, les entreprises et les individus et donc de périmètres qui parfois se recoupent, parfois se différencient à savoir le secteur d’activité, la profession et la branche.

 

Ainsi selon les périmètres retenus, il est possible d’utiliser telle ou telle information Seules des sources statistiques publiques sont mobilisées pour la réalisation de ce travail qui s’appuie sur l’utilisation des nomenclatures officielles existantes (PCS, NAF…).
 

 Contact : Mickaële Molinari-Perrier (DTEP), Céreq.

 

Autres articles

 
Haut de page