Le Céreq a été choisi comme évaluateur d’une expérimentation politique européenne concernant les acteurs de la lutte contre le décrochage scolaire. Le projet se nomme TITA (Team cooperation to fight early school leaving : Training, Innovation, Tools and Action)

 

Objectif de l’étude

Débuté en mai 2014 pour une durée de trois ans, le projet européen TITA (Team cooperation to fight early school leaving : Training, Innovation, Tools and Action) s’inscrit dans le domaine de la lutte contre le décrochage scolaire et plus précisément celui de la prévention. Il s’agit d’une part, d’apporter aux décideurs publics des éléments de connaissances issus de travaux scientifiques et d’évaluation et d’autre part, de mettre à disposition des formateurs et enseignants des outils spécifiques. Dans ce projet, l’expérimentation se focalise sur la coopération entre catégories d’acteurs. Le Céreq est responsable de l’évaluation de l’expérimentation.

 

Commanditaire et contexte du projet TITA

Le projet a été sélectionné à la suite de l’appel d’offres de l’Agence exécutive « Education, Audiovisuel et Culture » (EACEA) chargée de la gestion de certaines parties des programmes de financement de l’Union européenne dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’audiovisuel, du sport, de la citoyenneté et du volontariat.

Dans le cadre du programme éducation et formation tout au long de la vie, le projet répond à la volonté de mettre en œuvre des « solutions politiques novatrices » afin de réduire les sorties scolaires prématurées et de répondre ainsi aux priorités de la stratégie Europe 2020.

 

Partenariat

Le projet est porté par un consortium original qui réunit trois Etats expérimentateurs (France, Espagne, Luxembourg) et des opérateurs scientifiques et techniques de différents pays (France, Slovénie, Hongrie). Le but est de créer des ressources à différents niveaux : décision, actions de terrain et surtout formation. La coordination du projet est assurée par l’Institut français de l’éducation (Ifé). L’Ifé a également la charge d’élaborer un dispositif original (plate-forme technique internet et accompagnement à la mise en place de cet outil) pour développer l’expertise du travail multi-catégoriel de prévention du décrochage scolaire.

L’Institut de recherche en éducation, en Slovénie, a la charge du volet scientifique du projet, assisté par un chercheur associé en Hongrie. Enfin, le Céreq se charge d’évaluer le bénéfice des dispositifs mis en place en France, en Espagne et au Luxembourg.

 

Méthodologie

L’évaluation du projet, conduite par le CEREQ a pour but, en premier lieu, d'appréhender la diversité de mise en œuvre du travail inter-catégoriel dans les trois pays concernés (Luxembourg, Espagne et France). Dans ce cadre, l’évaluation recherche à mettre en lumière les conditions favorisant l’implantation et le bon fonctionnement de ces groupes et à voir comment les modalités de fonctionnement des groupes contribuent à faire évoluer « l’alliance éducative » dédiée à la lutte contre le décrochage scolaire. En second lieu, il s’agit d’évaluer l’offre de service développée au sein du projet : « plateforme internet » et aide à son appropriation. Les pratiques, usages et bénéfices de cette offre par les membres des équipes seront questionnés dans ce cadre.

 

 

Projets de publications

 

 

 Contact  Céreq :  maillard@cereq.fr

 

Autres articles

 
Haut de page