cereq_article

Les conceptions de l’alternance sont différentes selon les dispositifs et les organismes. Le secteur social et médico-social  est le premier secteur à avoir mis en œuvre et expérimenté  l’alternance intégrative. Elle se caractérise  par la recherche d'un équilibre entre la formation dispensée dans les établissements de formation et celle acquise dans l’exercice professionnel lors des stages. Le lieu d’accueil du stagiaire devient un « site qualifiant », et le professionnel assurant l’accompagnement d’un stagiaire est un « formateur en site qualifiant ». Ces changements ne sont pas que sémantiques. Ils impliquent des évolutions de postures et de pratiques entérinées par des conventions entre les centres de formation et les établissements d’accueil. Le tuteur est en proximité directe et quotidienne avec le stagiaire ; il l’accompagne dans l’acquisition des compétences et informe le référent de sa progression.

L’analyse des expériences menées par les établissements sociaux et médico-sociaux permet de mesurer le chemin parcouru. Elle met aussi en lumière les difficultés auxquelles se heurte la mise en œuvre de cette pédagogie innovante. L'exigence de qualité et les coûts attenants peuvent entraver l'offre de stages, dans un contexte de rigueur budgétaire croissante. Un certain nombre de freins, aussi bien du côté des établissements d’accueil que des  organismes de formation, doivent être surmontés avant que ces pratiques puissent se généraliser.

Au-delà du secteur social et médico-social, c’est à l’ensemble des entreprises appelées à accueillir, en alternance, des jeunes de tous niveaux de formation, qu’il revient de relever ce défi de la qualité. Défi qui pourrait figurer à l’avenir parmi les objectifs qu’elles se fixent au titre de leur responsabilité sociétale.

 

Ces résultats sont issus d’une enquête auprès des lieux de stage, conduite entre novembre 2011 et novembre 2012. Elle a été  financée par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), et placée sous la responsabilité d’un comité de pilotage représentant les différents collèges de la commission professionnelle consultative (CPC) du travail social. L’enquête s’est déroulée dans trois régions (Alsace, Aquitaine, et Rhône Alpes).

 

Pour en savoir plus :

 

Bref n°328 –L’alternance intégrative, de la théorie à la pratique. Décembre 2014

Auteures : Chantal Labruyère et Véronique Simon

Télécharger le communiqué de presse au format PDF : 

 

 

 

La mise en œuvre de l'alternance intégrative dans les formations du travail social.

C. Labruyère (coord.), P. Kalck, S. Mahlaoui, M.-C. Rebeuh, V. Simon, J. Trautman

Net.Doc, n° 119, 2014, 156 p.

 

Contact presse : Marie Christine Antonucci – servicepresse@cereq.fr – 04 91 13 28 94

 

 Suivez-nous sur @PRESSECEREQ 

Haut de page