Parcours des architectes engagés dans des pratiques écoresponsables

 

Pour les architectes, la qualité environnementale des constructions est une opportunité et un défi. Une opportunité pour intégrer la « durabilité » à l’objectif de qualité architecturale. Un défi parce que cela nécessite de nouvelles connaissances et compétences, dans un contexte marqué par les difficultés économiques et le repositionnement des acteurs de la construction. Ce défi est aussi celui de la formation.

Pour servir de support à la réflexion des enseignants et formateurs en architecture, le ministère de la Culture et la communication a demandé au Céreq de réaliser une enquête auprès d'architectes engagés dans des pratiques écoresponsables. Cette enquête s’intéresse aux activités et compétences spécifiques développées par ces architectes, à leurs parcours d’acquisition d’un profil « développement durable » avant de les interroger sur les adaptations à apporter à la formation initiale et sur leurs attentes en matière de formation continue.

 

L’enquête, qui a permis à différentes générations d’architectes de s’exprimer, révèle des professionnels soucieux d’inclure l’amélioration énergétique des bâtiments dans un objectif plus large de qualité environnementale et architecturale ; ils estiment que la formation initiale n’a pas suffisamment soutenu et accompagné leur engagement dans des pratiques écoresponsables. Suivant leurs parcours et leurs orientations, la formation continue est amenée à remplir des fonctions très diverses de rattrapage de la formation initiale, de perfectionnement sur les problématiques développement durable, d’information sur les réglementations et labels thermiques, d’acquisition de savoirs techniques, d’appui à un axe de développement de leur cabinet.

 

Le rôle de la formation initiale ou continue dans la professionnalisation des architectes doit cependant être relativisé. La construction d’un profil d’architectes écoresponsables emprunte bien d’autres voies: rencontres et échanges avec d’autres professionnels, réalisations de bâtiments exemplaires, retours d’expérimentation, voyages d’études et séjours à l’étranger, participation à des associations de praticiens et citoyens ou à des clusters du bâtiment.

 

Convaincus qu’ils doivent développer des démarches plus itératives et collaboratives, les architectes souhaitent que la formation initiale prépare mieux à travailler avec les partenaires de l’acte de construire : maîtres d’ouvrages, bureaux d’études et entreprises. Cela nécessite de renforcer les enseignements du domaine des «sciences et techniques pour l’architecture » et le développement de coopérations pédagogiques entre les Ecoles nationales supérieures d’architecture (ENSA) et les écoles formant leurs partenaires : ingénieurs du bâtiment, urbanistes, économistes de la construction. Parallèlement, les enquêtés souhaitent un approfondissement des approches de développement durable spécifiques à l’architecte : travail sur les notions d’habiter et de qualité architecturale, évaluation de réhabilitations énergétiques, intégration de la dimension énergétique dans les études préalables d’édifices, études de cas sur des solutions innovantes.

 

L’enquête auprès de professionnels mobilisés sur des enjeux contemporains – ici la transition écologique – permet de mieux en appréhender l’impact sur les activités des professionnels et les compétences nouvelles qu’elles sollicitent. À une époque marquée par de profondes mutations, les établissements de formation gagneront à s’approprier l’expérience et les observations de ces professionnels pour renouveler leur offre pédagogique. Le Céreq propose quelques pistes de travail déjà explorées par différents acteurs de la formation...

 

Pour en savoir plus :

Bref n°342 – Comment ils sont devenus architectes écoresponsables. Auteur : Paul Kalck, Céreq  Janvier 2016

Etude complète : Les architectes et leur formation à l’heure du développement durable, novembre 2015, Paul Kalck, 155p.

 

Contact presse : Marie-Christine ANTONUCCI servicepresse@cereq.fr – 04 91 13 28 94 

Télécharger le communiqué Architectes

Haut de page