L’enquête Génération 2010, menée en 2013 auprès des jeunes ayant quitté le système éducatif en 2010, révèle d’abord que les séjours à l’étranger ont concerné un jeune sur dix durant leur dernier cursus de formation.

 

Une études sur la mobilité internationale des jeunes

 

L’enquête Génération 2010, menée en 2013 auprès des jeunes ayant quitté le système éducatif en 2010, révèle d’abord que les séjours à l’étranger durant leur dernier cursus de formation ont concerné un jeune sur dix. Elle montre ensuite que selon le niveau de formation et le niveau social, cette mobilité internationale est plus ou moins répandue et prend des formes très différentes. Ainsi, au cours de leur dernier cursus, les plus diplômés sont partis bien plus fréquemment (65% pour les écoles d’ingénieur ou de commerce) et pour des séjours à l’étranger souvent bien plus longs. De leur côté, seuls 5% des sortants de l’enseignement secondaire sont concernés et essentiellement pour de très courts séjours linguistiques. Compte tenu de ces inégalités, les caractéristiques des jeunes partis à l’étranger les prédisposent à une meilleure insertion. C’est d’ailleurs ce qui est constaté. Mais l’analyse du Céreq montre au final que pour des jeunes diplômés ayant le même profil (même niveau de diplôme, mêmes origines sociales et  même sexe), avoir séjourné à l’étranger a un effet très limité ou nul sur la situation professionnelle en 2013 en France.

Pour en savoir plus

Un Bref sur l'apprentissage

Séjours à l'étranger en cours d'études, une plus-value sur l'insertion en France ?
Julien Calmand, Pascale Rouaud, Emmanuel Sulzer. Bref, n°348, 2016, 4 p.

 

Contact auteurs et presse

 

 

Mais aussi

Les activités de recherche et d'expertise internationale du Céreq

 

 

Un Bref sur l'apprentissage

Une étude sur les mobilités inter-regionales des jeunes 

 

Des études traitées par infographies.

 

Autres articles

 
Haut de page