cereq_article

Qualité de l'emploi des jeunes. Quelles disparités nationales durant la crise ?

Si vous ne parvenez pas à lire l'animation, vous pouvez télécharger le lecteur flash gratuitement ici.

Améliorer la quantité et la qualité des emplois est un enjeu politique de premier rang en Europe (1). Des chercheures du Céreq se sont interrogées pour savoir comment la catégorie des 15-24 ans a été touchée pendant la crise. Comment la qualité de leurs emplois a-t-elle évolué dans les différents Etats-membres ?

Répondre à ces questions constitue l’un des enjeux d’une recherche interdisciplinaire conduite dans le cadre du projet européen SocIEtY (2) à partir de l’approche par les capacités (3).  Cette approche privilégie la liberté réelle dont dispose une personne en vue de choisir le travail qu’elle a des raisons de valoriser. Pour rendre opérationnelle cette démarche, un indice synthétique de mauvaise qualité d’emploi, car peu favorable au développement des capacités, a été construit (4).

 

Il se compose des cinq dimensions suivantes :

 - Emploi temporaire involontaire ;

 - Emploi à temps partiel involontaire ;

 - Emploi offrant une quantité d’heures de travail inférieure au volume souhaité ;

 - Emploi assorti d’heures supplémentaires supposées involontaires car non payées et non compensées ;

 - Recherche d’un autre emploi  ou d'un emploi supplémentaire pendant l’emploi occupé.

 

 Leurs analyses reposent sur une exploitation de l’Enquête européenne sur les forces de travail (EFT). Les résultats confirment combien  la situation sur le marché du travail des 15-24 ans s’avère sensible aux fluctuations conjoncturelles : avec  la crise, le chômage s’est particulièrement emballé en Europe. En outre, l’analyse menée sur la période 2006-2012 révèle que la récession est allée de pair avec une dégradation de la qualité des emplois. Ainsi, l’évolution du taux de chômage est corrélée à la dégradation de la qualité de l’emploi. Quantité et qualité de l’emploi ne varient pas en sens inverse, mais de concert.

 

Cette infographie ci-dessus permet d’enrichir les résultats du Bref n° 332, en mettant au jour les spécificités de  la dégradation ou le cas échéant de l’amélioration de la qualité des emplois dans chaque Etat membre.

 

Si la majorité des pays examinés a connu une détérioration de la qualité des emplois, il semble bien exister des spécificités nationales concourant à l’évolution de leur situation entre 2006 et 2012. Par exemple, l’indicateur de mauvaise qualité des emplois a crû de 40 % au Royaume-Uni et en Espagne. Pourtant, les déterminants sont contrastés d’un pays à l’autre. Au Royaume-Uni, les jeunes endossent une détérioration en raison de la forte montée de l’emploi temporaire involontaire (multiplié par 1,8) et de l’emploi à temps partiel involontaire  (multiplié par 2,4). En Espagne, les jeunes sont quant à eux essentiellement plus exposés au risque d’emploi à temps partiel involontaire (multiplié par 3,3), tandis que l’emploi temporaire involontaire augmente relativement peu (multiplié par 1,2).

 

Céline Goffette et Josiane Vero

 

Notes :

1)  La stratégie de Lisbonne en a fait un de ses objectifs phares dès conseil européen de 2000.

 2)  La recherche conduisant à ces résultats a été financée par le septième programme-cadre de la Communauté européenne FP7/2007-2013 dans le cadre de l’accord de subvention n° 320136. Pour plus d’information, se référer au site du programme de recherche SocIEtY 

 3) L’approche par les capacités initiée par le Nobel d’économie Amartya Sen déborde aujourd’hui les domaines de la pauvreté et du sous-développement, où elle a été de longue date appliquée, pour entrer dans ceux de l’emploi du travail ou de la formation. Elle propose d’autres principes d’observation, d’évaluation des situations de vie et de travail en se concentrant sur  la mesure des possibilités réellement accessibles pour chaque personne. Deux numéros spéciaux de la Revue de sciences sociales Formation Emploi lui sont consacrés : "La flexicurité à l’aune de l’approche par les capacités", n° 113, 2011, 130 p. ; "Pour une approche par les capacités", n° 98, 2007, 199 p.

 4)  Le CaUJI (Capability-Unfriendly Job Index).

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

Chômage et qualité de l’emploi des jeunes : un tour de l'Europe en crise
Céline Goffette, Josiane Vero
Bref, n° 332, 2015, 4 p.

 

Mais aussi sur l'approche par les capabilités :

La flexicurité à l’aune de l’approche par les capacitésrevue Formation Emploi, n° 113, 2011, 130 p. ; 

Pour une approche par les capacités, revue Formation Emploi, n° 98, 2007, 199 p.

 

Contact presse

 

 

Consulter les autres études du Céreq traitées dans la rubrique Focus

 

Autres articles

 
Haut de page