cereq_article

Une meilleure insertion pour les diplômés de l'enseignement supérieur professionnel

focuslicenceprofessionnelle
   
   

Les premiers résultats de l’enquête Génération 2007 ont montré qu’être diplômé de l’enseignement supérieur restait un avantage sur le marché du travail surtout en période de crise. Dans le supérieur, les sortants des diplômes de type professionnel ont une insertion plus aisée que ceux sortis avec un diplôme général en poche. Ce résultat déjà remarqué dans les enquêtes Génération précédente demeure d’actualité pour les sortants de Génération 2007. L’analyse de l’insertion des sortants du niveau licence le vérifie une nouvelle fois.

   
   

Depuis les années 70, l’enseignement supérieur s’est doté de formations professionnelles (création des BTS, DUT). En 1999, les licences  professionnelles ont été crées et aujourd’hui plus de 1600 de celles-ci sont disponibles en France. Seulement 3% des jeunes sortants du supérieur en 2004 étaient issus de licence professionnelle, pour les sortants de  2007, ce chiffre a doublé pour atteindre 7 %. En 2007, trois ans après leur sortie de l’enseignement supérieur, déjà les sortants de licence professionnelle en 2004 connaissaient une insertion meilleure que les sortants de licence générale, plus souvent en emploi, plus souvent stabilisés sur le marché du travail, ils avaient des rémunérations plus élevées lorsqu’ils étaient en emploi. Pourtant les licenciés professionnels éprouvaient plus de difficultés à occuper des emplois de cadre. Pour la Génération 2007, cette tendance semble s’être accentuée au profit des sortants de licence professionnelle, trois années après leur sortie ils sont plus souvent en emploi que les diplômés de licence générale (88% contre 75%), moins souvent au chômage, plus souvent stabilisés sur le marché du travail (80% contre 70% en emploi à durée indéterminée) et ils sont toujours mieux rémunérés (+ 200 euros en salaire net médian).

   
 

Enquêtes Génération

Haut de page