Un Système de Capitalisation européen de transfert de Crédit. Expérimentation dans les métiers du développement territorial

 

Au sein de l’espace européen, les exigences en matière de certification doivent s’harmoniser pour faciliter la mobilité des personnes. Qu’ils soient construits de façon formelle, informelle ou non formelle, les acquis de l’apprentissage doivent pouvoir être reconnus par une certification.

 

Le projet ECT2S (Programme LLP-Léonardo) vise à mettre en place un Système de Capitalisation européen de transfert de crédits, faciliter la comparabilité et la complémentarité qui peuvent exister entres les systèmes ECVET (1) et ECTS (2) au sein des différents pays (Italie , Roumanie, Luxembourg, Grèce, Hongrie et France) représentés dans le consortium de projet.

Actuellement, les deux systèmes Européens de certification ECTS et ECVET utilisent des approches, méthodes et outils différents pour attribuer les crédits et les titres y afférant. Les ECTS sont basés sur la charge de travail nécessaire à l’étudiant pour atteindre les résultats attendus, à l’issue du processus de formation. Les résultats d’apprentissage décrivent ce que l’apprenant est supposé savoir, comprendre et être en mesure de faire à l’issue d’un processus d’apprentissage réussi. Ils sont liés à des descripteurs de niveau dans les cadres de certification nationaux et européens. Le système ECVET permet de documenter, attester, transférer et capitaliser des acquis d’apprentissage ayant fait l’objet d’une évaluation, obtenus dans des contextes divers et variés. L’apprenant peut ainsi obtenir une certification de multiples manières, à différentes étapes de la vie et à différents stades de son parcours professionnel ou de son parcours d’éducation et de formation tout au long de la vie. Cette différence d’approche rend difficile le transfert et l’accumulation des crédits lorsque ces derniers ont été acquis dans chaque système.

La conception d’un dispositif permettant la mise en cohérence des deux systèmes ECVET/ECTS ouvrira sur la proposition de solutions facilitant le transfert et la validation des acquis de l’apprentissage via des passerelles entre les deux systèmes.

Même si on est encore loin d’atteindre de résultats solides, le projet ECT2S a esquissé des parcours possibles de complémentarité entre les deux systèmes au sein des différents cadres nationaux des pays du consortium.

La relation entre ECVET et l'ECTS, le cœur du projet ECT2S,reste très complexe. L'analyse de ces deux notions prises conjointement nécessite un stade plus avancé de maturité des systèmes éducatifs dans les pays concernés. Différentes conditions sont nécessaires:
 - Au niveau institutionnel (EQF(3) en place, les agences de reconnaissance et organismes de conseil en place)
 - Au niveau politique (volonté, une demande sociale politique)
 - Expérience (notamment l'évaluation et la rétroaction en ce qui concerne les outils de ECVET et ECTS).

 

 (1)  ECVT : Europena Credit System in Vocational Education.

 (2)  ECTS : Europen Credit Transfer System.

 (3)    EQF :      Cadre européen des certifications.

 

Lire la présentation du programme en anglais

Plaquette du projet ECT2S

Logo ECTS
Haut de page