En 1997, le Céreq a mettait en place la première enquête transversale à tous les niveaux de formation pour analyser l’insertion des jeunes. Fort de cette expérience réussie, le Céreq a développé au début des années 2000 un dispositif complet d’enquêtes qui permet d’étudier l’accès à l’emploi des jeunes à l’issue de leur formation initiale. Tous les trois ans, une nouvelle enquête est réalisée auprès de jeunes qui ont en commun d’être sortis du système éducatif la même année quel que soit le niveau ou le domaine de formation atteint, d’où la notion de « génération ». L’enquête permet de reconstituer les parcours des jeunes au cours de leurs trois premières années de vie active et d’analyser ces parcours au regard notamment du parcours scolaire et des diplômes obtenus. Certaines enquêtes peuvent donner lieu à plusieurs interrogations successives auprès d’une même cohorte de jeunes : c’est le cas notamment pour la « Génération 98 » qui a été interrogée trois ans, cinq ans, sept ans et dix ans après la sortie du système éducatif (cf. schéma ci-dessous) et de la Génération 2004 qui a été interrogée trois ans, cinq ans et sept ans après la sortie du système éducatif.

Schéma des enquêtes génération

SUITE : Retourner à la page Point sur les enquêtes génération : atouts et mode d'emploi.