pointsur

 

Une nouvelle vague d’études des relations formation-emploi à l’échelle européenne

 

par Matteo Sgarzi *

 

                  Les politiques d’éducation et de formation de l’Union européenne ont pris une place cruciale dans la stratégie « Europe 2020 ». L’année 2014-2015 a fait l’objet d’un bilan à mi-parcours de cette stratégie. On y constate qu’une sensation accrue d’instabilité traverse désormais la « construction européenne » et les pays qui la composent. Les origines en sont multiples : les conséquences du repli économique, l’affaiblissement institutionnel, les répercussions de la crise grecque, la déstabilisation politique des pays voisins et la pression migratoire et sociale qui en dérive.

Face à ces difficultés, l’Union Européenne en partenariat avec les Etats membres appelle à rendre les systèmes d’éducation et de formation plus socialement inclusifs et de relever les défis les plus pressants tels que la lutte contre la radicalisation et la marginalisation par la crise économique. Parmi les nouvelles priorités figurent l’amélioration de la qualification des personnes et de leurs perspectives d’emploi ainsi que la création d’environnements d’apprentissage ouverts, innovants et numériques, l’éducation aux valeurs fondamentales d'égalité, de non-discrimination et de citoyenneté active.

En cohérence avec ces nouveaux défis, la nouvelle vague (2014-2020) de programmes de financement européens (Horizon2020, Erasmus+, par exemple) est pleinement lancée. Ceux-ci s’ouvrent davantage à des coopérations entre Etats membres et pays voisins de l’Europe. Ces programmes constituent pour le Céreq des opportunités concrètes pour développer ses études comparatives et établir des coopérations pérennes avec des chercheurs et des institutions.

 

Plusieurs axes d’action et de production scientifique du Céreq peuvent être répertoriés :

- L’insertion des jeunes diplômés a fait l’objet d’enquêtes expérimentales tout à fait inédites sur les parcours des licenciés d’enseignement supérieur en Tunisie et au Maroc, des enquêtes réalisées grâce à l’appui de sept Universités de ces deux pays, des ministères de l’enseignement supérieur des deux pays et de l’Observatoire national de l’emploi et des qualifications tunisien (ONEQ). La démarche, financée par le Programme Tempus et coordonnée par le consortium italien AlmaLaurea (projet ISLAH), a produit deux rapports d’études sur la transition université-emploi des diplômes de licence trois ans après leurs sorties de formation (Calmand, Kocoglu, Sgarzi, 2016a et 2016b).

Les parcours de nos baccalauréats professionnels français et leur insertion sur un marché du travail bouleversé par la crise a fait l’objet d’une étude spécifique (projet Tremplin). Ici sont évalués les effets sur l’insertion, des mesures d’accompagnement scolaire vers l’emploi et de l’expérience de la mobilité internationale (source de maturation personnelle et de compétences transversales (autonomie, adaptabilité, compétences linguistiques) (De Perthuis, Gleizeset alii, 2016 ; Rousset, Sgarzi, 2016)

Précisément le thème des compétences linguistiques comme facteur facilitant l’employabilité a fait l’objet d’une recherche dans le cadre du projet LEMP, coordonné par le CIEP, financé sur fonds européens et mené par le Centre associé régional IREDU de Dijon (Chancelade, Benoit,et alii, 2016).

 

- L’harmonisation des systèmes européens de certification, reste le requis de base pour la constitution d’un marché unique du travail et l’instauration d’une société de la connaissance. Le Céreq a été historiquement un acteur important pour la mise en place « de signaux homogènes et lisibles permettant de caractériser les compétences possédées par les individus dans l'ensemble de l'Union » (Bouder, 2007, 2008).

La mise en place d'un cadre européen des certifications professionnelles (EQF – European Qualifications Framework), le développement d’un système d'unités de crédit européennes (les ECVET dans la formation professionnelle et ECTS dans à niveau supérieur), l’organisation des systèmes d’enseignement supérieur selon la logique licences, masters et doctorats (L-M-D), le développement de l’apprentissage, de l’alternance (ou pour le dire à l’allemande la formation duale) restent des chantiers encore en cours dans plusieurs pays de l’Union européenne.

Cet engagement du centre se poursuit actuellement avec le projet NQF-IN « Developing organizational and financial models of including non-formal sector qualifications in National Qualifications Frameworks », présenté par l’Institut polonais de recherche en éducation (IBE) à l’Agence locale ERASMUS+. En tant qu’expert du système de certification français, le Céreq contribuera à éclairer les pratiques développées dans les différents pays européens pour intégrer, dans les cadres nationaux de certifications, les certifications non formelles, voir toutes formes de reconnaissance de compétences spécifiques pas encore intégrées dans les répertoires nationaux de certifications. En lien avec ce nouveau projet, le Groupe de Recherche et Production sur les Certifications du Céreq constituera l’espace privilégié pour rénover l’accumulation de connaissances sur le sujet.

 

-Des travaux de comparaison européenne et internationale. L'analyse des pratiques de formation continue des entreprises européennes (Mignot, 2013) ou l’étude de la qualité du travail en Europe au prisme de la « théorie des capacités » (Goffette, Vero, 2015) participent de cette nouvelle impulsion. D’autre part les relations avec les organismes européens semblables au Céreq se renforcent. A noter par exemple les recherches comparatives sur les formes d’alternance et sur la professionnalisation de l’enseignement supérieur qui sont en cours avec le BIBB  allemand.

Le Céreq, expert public français de la relation formation-emploi  et des systèmes de certification, fonde son savoir-faire sur une expérience pluri décennale dans les grandes enquêtes longitudinales d’insertion, sa participation aux Commissions Professionnelles Consultatives pour la rénovation des diplômes, ses études dans le champ de la construction des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP). Cette connaissance des acteurs institutionnels et économiques lui permet de s’impliquer dans les travaux sur les politiques de qualifications des filières et des branches professionnelles.

Le recours à cette expertise reste à la disposition des acteurs nationaux, européens et internationaux,  pour avancer dans la construction d’un espace commun de la formation et de l’éducation.

 

* Matteo Sgarzi est chargé de mission Relations internationales

 

Bibliographie

A l’approche du baccalauréat professionnel les jeunes font preuve de pragmatisme, Patrick Rousset, Matteo Sgarzi, A paraître dans la collection Bref, 2016

 

Rapport finale Expérience Sociale Tremplin, Comité scientifique Tremplin, Net.Doc n°153, 2016.

 

Analyse des besoins des employeurs français au regard des compétences en langues étrangères, Carine Chancemade, Patricia Janissin, Jean-François Giret, Christine Guégnard, Pernelle Benoit, Amandine Vogt, Net.Doc n°152, 2016.

 

Rapport d'enquête sur l'insertion des diplômés de licence 2010/2011 – Maroc.Julien Calmand, Yusuk Kocoglu, Matteo Sgarzi (coord.), Net.Doc, n° 151, 2016.

 

Rapport d'enquête sur l'insertion des diplômés de licence 2010/2011 – Tunisie. Julien Calmand, Yusuf Kocoglu, Matteo Sgarzi (coord.), Net.Doc, n° 150, 2016.

 

Chômage et qualité de l’emploi des jeunes : un tour de l'Europe en crise, Céline Goffette, Josiane Vero, Bref, n° 332, 2015.

 

Formation continue des salariés en Europe : les écarts entre pays se réduisent encore, Jean-François Mignot, Bref, n° 312, 2013.

 

Vers une Europe de la certification ? Kirsch Jean-Louis, Bouder Annie, In : Les relations formation-emploi en 55 questions,
dirigé par Jean-Jacques Paul et José Rose. Paris, Dunod, 2008, p. 280-284

 
Crédits d'apprentissage européens pour la formation et l'enseignement professionnels (ECVET)
Bouder Annie, Kirsch Jean-Louis, Marseille, Céreq, 2007, 35 p. Net.Doc, n° 27

 
La construction de l'Europe de la compétence. Réflexions à partir de l'expérience française
Bouder Annie , Kirsch Jean-Louis, Bref, septembre 2007 , n° 244, 4 p.

 
 
La certification, nouvel instrument de la relation formation-emploi. Un enjeu français et européen 
Teissier Josiane (dir.), Rose José (dir.), Relief n° 16, 2006, 130 p.

 
La construction des qualifications européennes
Gauron André, Sauvageot Claude, Stoeffler-Kern Françoise (Céreq-Centre associé.Strasbourg). Conclusions du symposium européen de Strasbourg du 30 septembre au 1er octobre 2004. CPC INFO, 2005, n° 40, pp. 23-26.

 
 
Comparabilité et reconnaissance des qualifications en Europe. Instruments et enjeux
Merle Vincent, Bertrand Olivier, Formation Emploi, n° 43, juillet-septembre 1993, pp. 41-56.

 

 Consulter les dernières publications de la thématique formation et certification.

Haut de page