cereq_article

Quand l'entreprise forme - Quand la formation sécurise

19 septembre 2013
Le ministre du Travail, Michel Sapin

L'intervention du ministre du Travail, Michel Sapin à la 3ème Biennale du Céreq

Interventions-du-Céreq1

Le Céreq présente son ouvrage à paraître Quand la Formation continue

     

Comment sécuriser les parcours professionnels par la formation ? Comment sécuriser la transition de l’école à l’emploi par l’apprentissage ?

Les enjeux de la 3ème Biennale

Loin d’investir davantage sur la formation, les employeurs freinent leurs dépenses en période de conjoncture difficile. Alors que sous l’effet de la crise, les efforts de formation risquent de fléchir dans les entreprises, que les jeunes ont un accès de plus en plus difficile à l’emploi, le Céreq a choisi de placer « la formation, l’entreprise et la sécurisation des parcours » au premier plan de sa troisième biennale formation-emploi. 
 Cette journée était destinée à présenter les études récentes menées par le Centre pour les soumettre à la discussion de divers acteurs de la formation professionnelle : partenaires sociaux, services de l’Etat, Régions, organismes de formation, etc. Basées sur de grandes enquêtes nationales et européennes, les études du Céreq balaient certaines idées reçues.
Les débats étaient scindés sur ces deux thématiques : Comment sécuriser les parcours professionnels par la formation ? Comment sécuriser la transition de l’école à l’emploi par l’apprentissage ?

Un premier bilan 

 La 3ème Biennale formation emploi, organisée le 19 septembre par le Céreq, a réuni plus de 250 participants. Introduite par Michel Sapin, cette journée a permis de croiser l’actualité de la production du Céreq, celle des politiques publiques et les préoccupations des acteurs de terrain.

Au moment où s’engagent les négociations interprofessionnelles sur la formation, la question de la sécurisation des parcours, sur laquelle la recherche travaille depuis longtemps, rencontre aujourd’hui la demande sociale et syndicale, et la politique.
Lors de cette journée, un ensemble de présupposés ont été mis à l’épreuve des faits. Ainsi, la sécurisation des parcours par la formation continue est, encore actuellement, plus un souhait qu’une réalité. Pour aller dans ce sens, et diminuer les inégalités d’accès, les études présentées ont montré que la formation continue ne doit pas être dissociée des politiques de GRH, ni de l’organisation du travail. Le constat d’une trop faible pratique des entretiens professionnels et de leur importance dans la sécurisation des parcours, pointé par les enquêtes, a rejoint celui des participants.
L’après-midi était consacré à l’apprentissage. Sa plus-value sociale est reconnue, mais les études invitent sur ce sujet aussi à quitter une vision trop globalisante, et quelques certitudes. Ainsi, les effets de l’apprentissage sur la sécurisation des transitions entre l’école et l’emploi, nets jusqu’au niveau bac, ne sont pas mis en évidence dans les formations supérieures. Elles pointent aussi l’intérêt du renforcement des procédures d’accompagnement pour limiter les ruptures de contrat.

Une journée riche en éléments propres à nourrir la réflexion : des acteurs politiques, nationaux et régionaux, des organismes inter professionnels, du monde de l’entreprise et des organismes de formations, mais également, en retour, celle des chercheurs. 

 Voir l'ensemble des communications Céreq et leurs présentations par diaporama

La journée a été présentée par Alberto Lopez, directeur du Céreq, suivie de l’intervention de Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue socialNicole Belloubet, membre du Conseil constitutionnel, ancienne présidente du Conseil d’administration du Céreq et ex-vice-présidente du Conseil régional Midi-Pyrénées a présenté et présidé les travaux de l’après-midi sur l’apprentissage.

Les discussions avec les participants ont été introduites par des personnalités du champ de la relation formation emploi : Sylvie Brunet, vice-présidente de l’ANDRH, Bernard Gazier, personnalité qualifiée du Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP) pour la matinée consacrée à la sécurisation des parcours professionnels par la formation.Marc-Antoine Estrade, chef du département Synthèse de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle, DGEFP.Chaque thématique a fait l’objet de plusieurs interventions, sur des sujets spécifiques. programme de la biennale

 

Lire l'intervention du ministre dans son exhaustivité

 

En exclusivité, les premiers résultats de l'ouvrage à paraître :  

 Quand la Formation continue... Repères sur les pratiques de formation des entreprises et des salariés

Des études présentées lors de cette Biennale et publiées dans Bref :

Contact presse : 04 91 13 28 94
Haut de page