pointsur

Le projet CAPRIGH. Ou comment promouvoir les « capacités » individuelles et collectives

 

Par Josiane Vero *

 

L'approche par les capacités, développée par Amartya Sen, se concentre sur les possibilités réellement accessibles pour chaque personne en matière de vie et de travail. Comment permettre à chaque individu, quels que soient son lieu de vie, son histoire et son parcours, de construire son propre avenir en fonction des ressources dont il dispose ? Répondre à cette question implique en effet, dans cette approche, de mettre en évidence les possibilités qui s'offrent à lui, sa liberté effective de choix, les obstacles auxquels il peut être confronté, et les modalités d'action dont il dispose pour s'en sortir. Tout cela renvoie à des débats démocratiques : comment une politique publique peut-elle neutraliser les inégalités sociales ? Au niveau européen, à quels processus politiques l'Europe peut-elle recourir pour encourager les États membres à mettre en œuvre des changements allant dans ce sens ? Le projet CAPRIGHT a pour ambition de traiter ces questions.

Il s'agit d'un projet intégré du 6ème programme cadre de recherche et de développement technologique (PCRDT), d'une durée de quatre ans, piloté depuis janvier 2007 par le CNRS (Robert Salais) et l'Université Nancy 2, GREE/2L2S (Bernadette CLASQUIN). Il associe 23 équipes de recherche venues de 14 pays (11 pays européens, 1 Etat associé, la Suisse , et deux pays tiers, l'Argentine et l'Uruguay). L'objectif de CAPRIGHT est de promouvoir une approche centrée sur les libertés d'agir, ou capacités, individuelles et collectives. Dans cette perspective, les recherches ont été engagées pour analyser les relations entre marché du travail, emploi et protection sociale en Europe. Il s'agit de mettre au jour les conditions d'une dynamique positive entre justice sociale et efficacité économique, qui sont les deux piliers de l'économie de la connaissance. L'originalité du projet est d'évaluer cette dynamique par l'analyse approfondie des réalités observées au niveau de l'entreprise, de la branche, du territoire, selon le parcours individuel.

Pour nourrir ces différentes questions, la recherche menée dans CAPRIGHT porte d'une part sur les transformations du travail considérées du point de vue des personnes (attentes et aspirations à l'égard du travail, formation au long de la vie, liberté de choix, responsabilité et autonomie, sécurité professionnelle, développement professionnel), et d'autre part sur l'évolution des formes de l'emploi (évolution des législations nationales et européenne, formes de rémunération, statuts intermédiaires entre salariat et travail indépendant, précarité de l'emploi, activation des dépenses sociales versus contribution de l'emploi au financement de la protection sociale). Dans ce cadre, le Céreq coordonne avec le QUIT (Université Autonome de Barcelone) un groupe de travail qui s'interroge sur les conditions du développement ou du non-développement des libertés individuelles et collectives, à partir de l'observation des parcours individuels.

Le Céreq s'intéresse plus particulièrement au rôle de la formation dans le développement professionnel. Il s'appuie pour cela sur trois chantiers :

•  le premier, mené avec le CRIA-EHESS, mobilise un dispositif qui croise méthodes quantitative et qualitative. Au moyen de l'enquête couplée employeur-salarié DIFES1, le Céreq a dégagé une typologie d'entreprises en fonction des possibilités de formation qu'elles offrent à leurs salariés. Les entreprises qui offrent les meilleures situations sont celles qui proposent des opportunités de formation à tous leurs salariés et pas uniquement à certaines catégories, les moyens de participer au choix des formations, et qui lient formation et développement professionnel. L'EHESS mène actuellement des enquêtes de terrain dans plusieurs de ces entreprises afin d'étudier, sous différents aspects, des points aveugles à l'analyse quantitative.

- le second, mené en collaboration avec les partenaires suisse (HES-SO) et espagnol (QUIT-UAB) s'appuie sur l'enquête européenne harmonisée Statistics on income and living conditions (SILC, enquête revenu et conditions de vie). Il s'agit d'observer les parcours professionnels et d'étudier le rôle de la formation tout au long de la vie dans leur déroulement. L'objectif est également d'appréhender jusqu'à quel point ces parcours professionnels et de formation s'harmonisent avec les aspirations réelles des personnes, les possibilités qui s'offrent à elles, leur liberté effective de choix, et les obstacles auxquels elles peuvent être confrontées.

•  le troisième chantier, mené avec le partenaire allemand (SOFI) porte sur une comparaison France-Allemagne des parcours professionnels de jeunes adultes, à partir d'enquêtes quantitatives nationales (Enquête Famille-employeur et German socio-economic panel (GSOEP)).

 

  (*) Josiane Vero est chargée d'études au Département Formation et certification.

 

Pour plus d'informations sur les activités de Capright, se référer au site http://www.capright.eu/

 

 Bibliographie

P. Bartelheimer, R. Buttner and N. Moncel (eds), Sen-sitising life course research?, Exploring Amartya Sen's capability concept in comparative research on individual working lives, Actes du Séminaire CAPRIGHT Goettingen, 24-25 Septembre 2008, Net-doc n°50 , Avril 2009.

J.M. Bonvin et M. Orton (Dir), "Activation policies and organisational innovation in the capability perspective", special issue of International Journal of Sociology and Social Policy , December 2009, 11-12.

A. Dufresne et C. Gobin, L'Euro-syndicalisme au début du 21ème siècle, Synthèse d'un mouvement syndical transnational en construction, janvier 2009, http://www.capright.eu/

D. Corteel, O. Joseph, J.M. Verd et J. Vero (2009), «  Changing methods in working lives assessment. Operationalizing the capability approach  », Support de formation de la 1ère Ecole d'Eté Capright, “Towards a European Politics of Capability”, Venise, 20-23 Mai 2009, http://www.capright.eu/

J. De Munck, B. Zimmermann (eds), La Liberté  au prisme des capacités , Paris, Editions de l'EHESS, Février 2008.

Formation Emploi, « Pour une approche par les capacités », Formation Emploi , n° 98, April-June 2007

J.C. Sigot et J.Vero, “Democratising Vocational Training Within French Companies. The role of Information, Vocational Interviews and Collective Supports”, Training and Employment , n° 84, 2009.

J.M. Verd, J. Vero et M. Lopez, “Trayectorias laborales y enfoque de las capacidades. Elementos para una evaluación longitudinal de las políticas de protección social”, Sociología del Trabajo , n° 67, Hiver 2009.

Salais, R. and Villeneuve, R. (2004): Europe and the Politics of Capabilities. University Press: Cambridge .

K. Vladimirova (dir), “Transformation in Labour : Social Security and Social Dialogue”, Actes de la Conférence CAPRIGHT Sofia, 23-24 mars 2009, http://www.capright.eu/

 

Consulter les travaux récents de cette thématique.

Haut de page