Notre librairie à Marseille

Les emplois à "bas salaire" et les salariés à l'épreuve de la flexibilité

Publié le 1 janvier 2007

Les emplois à "bas salaire" et les salariés à l'épreuve de la flexibilité

Christine Guégnard , Sylvie-Anne Mériot

  • Céreq Bref n°237
  • janvier 2007

BAS SALAIRE, FLEXIBILITE DU MARCHE DU TRAVAIL, SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS, METIER DE L'HOTELLERIE-RESTAURATION, DANEMARK, ROYAUME UNI, Céreq - Centre associé de Dijon, TRAVAIL PRECAIRE, COMPARAISON INTERNATIONALE, HOTELLERIE-RESTAURATION, FRANCE, Céreq - DPMT

Population à prédominance féminine, peu diplômée, souvent d'origine étrangère, les femmes de chambre accèdent généralement à leur emploi sur la durée, parfois heure par heure, et doivent se confronter à des conditions de travail difficiles. Avec le temps, certaines se trouvent enfermées dans une spirale qui lie faible rémunération et emploi précaire, et les fait entrer dans la catégorie des "travailleurs à bas salaire". L'analyse de leurs trajectoires met en lumière les enjeux d'une question aujourd'hui au coeur des préoccupations de la Communauté européenne : la sécurisation des parcours professionnels des personnes les plus vulnérables. La similarité du destin des femmes de chambre en France, au Danemark et au Royaume-Uni, dans des contextes socio-économiques et institutionnels différents, tend à montrer qu'en la matière, l'échange de " bonnes pratiques " d'employeurs ne doit pas être négligé au profit de l'adoption d'un "modèle national ".

CITER CET ARTICLE


Christine Guégnard , Sylvie-Anne Mériot , Les emplois à "bas salaire" et les salariés à l'épreuve de la flexibilité, Céreq Bref, n°237, 2007, 4 p.p.
http://www.cereq.fr/publications/Cereq-Bref/Les-emplois-a-bas-salaire-et-les-salaries-a-l-epreuve-de-la-flexibilite
Haut de page