Publié le 1 mai 2005

Les salaires des hommes et des femmes : des progressions particulièrement inégales en début de vie active

Arnaud Dupray , Stéphanie Moullet

  • Céreq Bref n°219
  • mai 2005

INEGALITES, FEMME, INEGALITE SALARIALE, SALAIRE, CHEMINEMENT PROFESSIONNEL, MOBILITE PROFESSIONNELLE, ENQUETE GENERATION 98, FRANCE, Céreq - DPMT

Dès les premières années de vie active, la rémunération des femmes salariées à temps plein dans le secteur privé progresse moins rapidement que celle des hommes. Certes, dans l'ensemble, elles n'empruntent pas le même parcours professionnel que ces derniers. Elles changent en particulier moins fréquemment d'entreprise. Et pour cause, la mobilité externe, qui est la voie la plus rémunératrice pour les hommes, peut s'avérer pour elles plus risquée que de tenter de profiter des opportunités de promotions au sein de leur entreprise. Les conditions de mobilité et d'avancement salarial des femmes laissent par ailleurs apparaître très tôt des freins qui relèvent aussi de leurs caractéristiques personnelles. Même si avec l'ancienneté dans l'entreprise et l'expérience professionnelle, l'évolution de salaire des femmes prend une pente plus favorable, cela ne suffit pas à combler le retard qu'elles accusent en début de vie professionnelle.

CITER CET ARTICLE


Arnaud Dupray , Stéphanie Moullet , Les salaires des hommes et des femmes : des progressions particulièrement inégales en début de vie active, Céreq Bref, n°219, 2005, 4 p.p.
http://www.cereq.fr/publications/Cereq-Bref/Les-salaires-des-hommes-et-des-femmes-des-progressions-particulierement-inegales-en-debut-de-vie-active
Haut de page