Nef
Publié le 1 janvier 2009

Qui sort de l'enseignement secondaire ? Origine sociale, parcours scolaires et orientation des jeunes de la Génération 2004

Jean-Jacques Arrighi , Céline Gasquet , Olivier Joseph

  • Nef n°41
  • janvier 2009

ENSEIGNEMENT SECONDAIRE, ABANDON DES ETUDES, CHEMINEMENT SCOLAIRE, CONTENU DE FORMATION, ENSEIGNEMENT TECHNIQUE-PROFESSIONNEL, ORIENTATION SCOLAIRE-PROFESSIONNELLE, ORIGINE SOCIALE, FLUX DE SORTIE, STATISTIQUE DE L'EDUCATION, TYPOLOGIE, FRANCE, Céreq - DEEVA

ISBN 978-2-11-098139-4

Près de la moitié des jeunes ayant fini leurs études en 2004 sortent de l'enseignement secondaire. Cette note vise à caractériser au mieux cette population de jeunes. Au-delà de l'influence du sexe, des origines sociale et nationale et du territoire de résidence en classe de sixième sur les parcours scolaires, c'est l'importance des spécialités de formation qui ressort de nos investigations : elles jouent un rôle de catalyseur dans le regroupement des publics selon leurs origines et leurs trajectoires scolaires. Prolongeant la hiérarchie symbolique entre enseignements général et professionnel, l'hétérogénéité de l'enseignement professionnel secondaire s'impose comme une dimension majeure de l'architecture de l'offre de formation. Au regard des niveaux de sortie, des publics accueillis, de leur orientation et des motifs d'arrêt d'études, l'enseignement professionnel apparait profondément segmenté. Un certain nombre de similitudes réunissent des ensembles de spécialités, dessinant ainsi des regroupements possibles. Cinq groupes se distinguent par des caractéristiques partagées qui leurs confèrent des profils communs.

 

 
Haut de page