Nef

Université : les défis de la professionnalisation

Publié le 27 mai 2011

Université : les défis de la professionnalisation

Laure Gayraud, Georgie Simon-Zarca et Catherine Soldano

  • Nef n°46
  • mai 2011

Enseignement supérieur, Professionalisation

La professionnalisation à l’université recouvre aujourd’hui deux dimensions : l’acquisition de compétences professionnelles reconnues, mais aussi l’accompagnement des étudiants dans leur parcours d’études en vue de leur future insertion sur le marché du travail. Ces nouvelles missions ont obligé les universités à repenser une approche de la professionnalisation à la fois dans la construction de leur offre de formation et dans sa mise en oeuvre par des structures ad hoc.
Comment la professionnalisation se pense et se construit à l’université ? La note aborde cette question d’un triple point de vue.La première partie donne une image globale de la professionnalisation dans l’enseignement supérieur et de ses évolutions. Des DUT aux licences et masters pro,l’offre s’est en effet fortement diversifiée. En 2008, 42 % des étudiants sont engagés dans une formation professionnelle au sein du système universitaire, formations qui ne présentent pas toutes le même degré de professionnalisation. La combinaison de différents registres (engagement des milieux professionnels, positionnement du diplôme dans un cursus, mode d’entrée sur le marché du travail) permet d’en dresser une typologie. Le passage au LMD conforte le caractère inéluctable du mouvement de professionnalisation à l’université. Dans la lignée des directives européennes, et notamment de la Stratégie de Lisbonne, l’insertion professionnelle des étudiants, leur « employabilité » deviennent des enjeux stratégiques forts. Cette seconde partie met l’accent sur le recadrage politique des missions des universités qui doivent désormais se préoccuper de l’orientation et de l’insertion professionnelle de leurs étudiants.
La troisième partie examine plus finement la mise en oeuvre du Plan pour la réussite en licence de 2007 dans une dizaine d’universités. Elle analyse la manière dont se déclinent l’intégration de modules de professionnalisation dans les licences générales, la place du stage et la préparation du projet professionnel. Elle aborde enfin la question des dispositifs adoptés au service de la mission d’insertion. Le déplacement qui s’est opéré ces dernières années de la professionnalisation des formations vers celle des missions des universités modifie en profondeur le système universitaire.

 

Haut de page