Dans les recrutements et la gestion des carrières, la qualification certifiée par le diplôme demeure importante face à la place croissante d’autres qualités professionnelles (compétences techniques, relationnelles, comportementales…). L’acquisition et les transferts de savoirs par la formation et l’expérience représentent alors un enjeu majeur pour les salariés comme pour les chômeurs. L’effort des entreprises pour la formation en est un déterminant important aussi bien en termes de durée de formation et de coût, que de plan, de droit ou de congé individuel de formation (DIF et CIF).
Afin d’étudier le financement de la formation par les entreprises, le Céreq utilise depuis de nombreuses années les données issues des déclarations fiscales 24-83, établies chaque année par les entreprises d'au moins 10 salariés, assujetties à l'obligation de la formation professionnelle. Depuis 1994, il mobilise également l’enquête européenne sur la formation continue en entreprise (dite CVTS).

Données complémentaires Georg

Évolution comparée de l'effort de formation des entreprises et du PIB depuis 1992

(Graphique issu des données de  L'exploitation des déclarations fiscales 24-83)

 
 

Haut de page