Notre librairie à Marseille

L'apprentissage : une idée simple, des réalités diverses

Publié le 1 octobre 2005

L'apprentissage : une idée simple, des réalités diverses

Jean-Jacques Arrighi , Olivier Joseph

  • Céreq Bref n°223
  • octobre 2005

SECTEUR ECONOMIQUE, APPRENTISSAGE, CONTENU DE FORMATION, INSERTION PROFESSIONNELLE, JEUNE, NIVEAU DE FORMATION, RECRUTEMENT, SALAIRE, ENQUETE GENERATION 2001, ENQUETE GENERATION 98, FRANCE, Céreq - DEVA

Formés au cœur même du monde du travail, déjà dotés d'une solide expérience professionnelle lorsqu'ils quittent le système éducatif, réputés plus "employables" donc a priori plus attractifs pour les employeurs, les apprentis ont nombre d'atouts pour entrer dans la vie active dans de meilleures conditions que les jeunes formés par la voie scolaire. Ils sont pourtant loin de gagner sur tous les tableaux. Jusqu'au niveau baccalauréat, ils accèdent plus aisément à l'emploi mais ne sont pas pour autant mieux rémunérés. À l'inverse, après des études supérieures ils ont un salaire plus élevé que leurs homologues issus de la filière scolaire mais ne sont pas plus souvent en emploi. Derrière une idée simple, l'apprentissage se compose en fait d'espaces divers. dont le plus dynamique actuellement n'est peut-être pas le mieux à même de répondre au principal enjeu des politiques de l'emploi : réduire le chômage des jeunes.

CITER CET ARTICLE


Jean-Jacques Arrighi , Olivier Joseph , L'apprentissage : une idée simple, des réalités diverses, Céreq Bref, n°223, 2005, 4 p.p.
http://www.cereq.fr/publications/Cereq-Bref/L-apprentissage-une-idee-simple-des-realites-diverses
Haut de page