Notre librairie à Marseille

Les sept premières années de vie active de la Génération 98 ...

Publié le 1 octobre 2006

Les sept premières années de vie active de la Génération 98. Entre insertion et débuts de carrière.

Thomas Couppié , Céline Gasquet , Alberto Lopez

  • Céreq Bref n°234
  • octobre 2006

NON DIPLOME, CHEMINEMENT PROFESSIONNEL, DIPLOME, INSERTION PROFESSIONNELLE, JEUNE, NIVEAU DE FORMATION, ENQUETE GENERATION 98, STATISTIQUE D'EMPLOI, FRANCE, DEBUTANT, Céreq - DEVA

On pourrait penser qu'après sept ans de vie active les jeunes aient tourné la page de l'insertion professionnelle pour entrer dans une dynamique de carrière, profitant des avancements au sein d'une entreprise ou des opportunités de promotion par un changement d'employeur. Mais l'articulation entre insertion et débuts de carrière s'avère plus complexe. La Génération 98 illustre l'incontournable hétérogénéité de la jeunesse et la diversité des parcours qui en résulte. À un extrême, les jeunes sans diplôme restent exposés à la conjoncture et beaucoup d'entre eux cherchent avant tout à accéder à un emploi stable, même après sept années passées sur le marché du travail. À l'opposé, les diplômés de l'enseignement supérieur se stabilisent plus rapidement en emploi à durée indéterminée, tout en se repositionnant favorablement sur l'échelle des emplois et des salaires.

CITER CET ARTICLE


Thomas Couppié , Céline Gasquet , Alberto Lopez , Les sept premières années de vie active de la Génération 98. Entre insertion et débuts de carrière., Céreq Bref, n°234, 2006, 9 p.p.
http://www.cereq.fr/publications/Cereq-Bref/Les-sept-premieres-annees-de-vie-active-de-la-Generation-98.-Entre-insertion-et-debuts-de-carriere
Haut de page