Working paper

Déclassements et reclassements selon le diplôme et l’origine sociale

Publié le 7 juillet 2017

Déclassements et reclassements selon le diplôme et l’origine sociale

Philippe Lemistre

  • Working paper n°4
  • juillet 2017

déclassement, reclassement, mobilité sociale, justice sociale, diplôme, jeunes

Cet article interroge et confronte les notions de déclassement par rapport au diplôme (décalage défavorable entre niveau de diplôme et qualification de l’emploi) et mobilité sociale.  Le lien entre déclassement et mobilité sociale est établi pour une génération de sortants du système éducatif observée à trois dates, au cours des sept premières années de vie active. Entre chaque date s’opèrent des déclassements et reclassements. Entre trois ans et sept ans de vie active, ces derniers se compensent, quel que soit le niveau d’étude. Il n’y a donc pas d’amélioration. Pour l’ensemble de la période, le déclassement et ses déterminants restent très favorables aux jeunes d’origine sociale favorisée, qui pour autant n’en subissent pas moins de fortes mobilités sociales descendantes. A contrario, pour les jeunes d’origine sociale modeste, la mobilité sociale ascendante s’accompagne parfois de déclassement par rapport au diplôme. Ces constats réinterrogent le rôle du diplôme pour la promotion sociale dans une optique de justice sociale égalitariste.

Voir aussi

Les phénomènes de déclassement

Haut de page