Comprendre les tendances et prévenir les ruptures pour des politiques publiques plus efficaces

 

Responsables de la mise en œuvre des actions de formation professionnelle en apprentissage, les Régions sont en première ligne pour mobiliser ce levier de développement de la formation et de l’emploi. Elles en ont d’ailleurs fait une des priorités de leurs actions avec des aides aux entreprises et aux apprentis, des réseaux de développeurs et ambassadeurs de l’apprentissage... L’expertise du Céreq peut être mobilisée pour accompagner les Régions dans leurs réflexions à ce sujet.

 

L’analyse fine des résultats en termes d’insertion des jeunes issus de l’apprentissage, à la fois selon leurs spécialités et niveaux de formation, permet de porter un regard nouveau sur l’offre de formation existante dans une région et alimenter ainsi les travaux préparatoires au Contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles (CPRDFOP). En effet, une analyse cartographique, en dynamique, permet de mieux connaître les tendances générales et les déclinaisons régionales de leurs évolutions au sein de l’offre de formation et du système productif.En complément, en poursuivant les investigations en partenariat entre le Céreq et une ou plusieurs Régions, sur la question des ruptures de contrats d’apprentissage, pour mieux en saisir à la fois l’hétérogénéité et les points clés de vigilance permettrait de suivre et d’accompagner le déploiement de cette voie de formation. Les travaux pourraient utilement se pencher du côté des entreprises pour mieux comprendre leurs aspirations, leur façon d’appréhender l’apprentissage, d’en apprécier les coûts et les avantages. À partir de l’étude de la situation particulière d’un, ou plusieurs, contextes régionaux, les enseignements permettraient à la fois d’éclairer les acteurs de ces territoires et de porter un message au niveau national dans la droite lignée de la mission de service public du Céreq.

 

Télécharger cette fiche en format pdf :
Fiche Apprentissage

 

 

 

CONTACT :
Aline VALETTE-WURSTHEN
Partenariats régionaux
04 91 13 28 52

 

Références bibliographiques 

POUR ALLER À L’ESSENTIEL :
 
Insertion des apprentis : un avantage à interroger
Bref n°346 (4 pages), mai 2016. Alberto Lopez, Emmanuel Sulzer.
Toujours plus nombreux, d’un niveau de formation toujours plus élevé, les apprentis conservent, en dépit de la crise, une insertion nettement plus favorable que les jeunes issus de la voie scolaire. La tonalité globalement positive de ce tableau général cache cependant des écarts entre niveaux de diplôme, entre filières, et surtout une sélectivité à l’entrée de cette voie de formation dont les effets restent à apprécier.

 

 40 ans d’apprentissage à l’Education nationale
Bref n°333 (4 pages), mars 2015. Claudine Romani, Damien Brochier.
L’apprentissage au sein de l’Éducation nationale évolue discrètement depuis 40 ans. Au début des années 90, l’offre s’organise et s’institutionnalise ; pour autant, les effectifs restent en deçà des ambitions. Règles gestionnaires inadaptées et déficit de légitimité chronique au sein du monde de l’éducation sont en partie en cause. La volonté politique actuelle de lever ces freins passe par l’encouragement à la mixité des parcours de formation, ainsi que par le renforcement des partenariats avec les acteurs du monde économique.

Mais aussi :

Les Atlas régionaux de l’apprentissage
Outil à destination des régions, les atlas régionaux de l’apprentissage dressent un état des lieux de la situation et de l’évolution de l’apprentissage en région entre 1996 et 2008.

Haut de page