La définition des orientations à moyen terme se fait à l'aune de plusieurs référents ayant trait à la mission de l'établissement, aux transformations de la société et aux attentes des tutelles ainsi qu'à l'état des ressources disponibles. 

 

Le code de l’Éducation rappelle que la mission de service public confiée au Centre d’études et de recherches sur les qualifications (CEREQ) est « 1. de procéder aux études et recherches sur la qualification de la population et les conditions de son acquisition par la formation initiale et continue et l’exercice d’une activité professionnelle, sur l’évolution des qualifications liées aux transformations des technologies, de l’organisation du travail et de l’emploi ainsi que sur les conditions d’accès aux emplois et les conditions de la mobilité professionnelle et sociale, en fonction de la formation reçue et de la gestion de la main-d’oeuvre parles entreprises ; 2. de formuler des avis et des propositions sur les conséquences susceptibles d’être tirées des études et recherches précédentes dans la détermination des choix en matière de politique de formation et d’enseignement. »

 

Pour rendre cette mission générique opérationnelle, le Contrat d’objectifs et de performance (COP) en construction fixera un certain nombre d’objectifs stratégiques pour l’ensemble des activités du Céreq et énoncera en outre des cibles prioritaires dans les trois principaux « métiers » du Céreq, soit :

- la production de bases de données, statistiques, qualitatives et documentaires, utiles pour les études et la recherche ;

- l’expertise et l’évaluation ancrées dans les études et recherches pour éclairer les décideurs et les acteurs de la relation formation emploi (Etat, régions, partenaires sociaux, entreprises, organisations professionnelles, Institutions internationales) ;

- la production, la diffusion et l’accumulation des connaissances scientifiques sur le champ de la relation formation-emploi-travail.

En soulignant la continuité entre ces trois domaines d’activité, le texte présenté ici vise à définir leur horizon à moyen terme pour la période 2014-2017, non sans prendre en compte les feuilles de route formulées parles tutelles (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance – DEPP ; direction générale desenseignement scolaires du ministère de l’Education nationale – DEGESCO - ; direction de l’animation de la recherche, des études et de la statistique – DARES – et direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle – DGEFP – du ministère du dialogue social, de l’emploi et du travail), et lesrecommandations faites par le rapport Elbaum1.

Dans ces cadres de réflexion et d’action, il conviendrait de ne pas négliger non plus les attentes d’une multiplicité d’autres acteurs, parties prenantes de la relation formation emploi, dont singulièrement les partenaires sociaux, les Régions ainsi que les instances qui opèrent sur le registre européen.

 

Lire le texte complet des Orientations à moyen terme (OMT)

Le Contrat d'objectifs et de performance

Haut de page