cereq_video

Dynamiques des emplois et évolution des métiers dans les industries chimiques

Dynamiques des emplois et évolution des métiers dans les industries chimiques

Résumé : 

Fred Séchaud, sociologue du travail et chargé d'études au Céreq, nous parle d'une étude qu'il vient de réaliser avec Agnès Legay pour l’Observatoire des industries chimiques, auprès de 200 entreprises de la branche.

L’industrie chimique est très présente en France : près de 6 000 établissements y emploient plus de 200 000 salariés. La France occupe le 2e rang européen et le 6e rang mondial des pays producteurs. Le Céreq vient de réaliser pour l’Observatoire des industries chimiques une étude auprès de 200 entreprises de la branche. Il s’agit d’étudier les dynamiques de recrutement des non-cadres, tant du point de vue des flux observés dans les différents secteurs d’activité que de l’évolution des profils. Sont donc concernés les emplois d’ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise.

Ainsi, les logiques de recrutement se différencient selon le type d’activité concerné. En recherche & développement, on recrute davantage de salariés débutants et des jeunes femmes issues de l’enseignement supérieur ou professionnel, et l’on constate une élévation du niveau de diplôme caractéristique,notamment pour les ouvriers et employés. En revanche, dans le secteur des activités de production chimique, l’embauche de salariés plus expérimentés est privilégiée et le profil de l’ouvrier bachelier s’est généralisé. Ces pratiques sont corrélées avec les tendances de l’emploi : dynamique pour la R&D, stabilisé dans les activités de production. De fait, cela pose la question de l’évolution des compétences et des parcours dans ces deux types d’activité.

Intervenant :  Fred Séchaud

Durée :  6:12