Parmi les formations dites « en alternance » on peut distinguer : l'apprentissage, l'alternance dans le cadre d'une formation scolaire et l'alternance sous contrat de travail. Ainsi, le contrat de professionnalisation s’adresse surtout à des jeunes déjà diplômés, souvent bacheliers, et prépare plutôt à des fonctions administratives ou commerciales. Le contrat d’apprentissage est plus ouvert aux jeunes non diplômés et prépare davantage à des métiers techniques. Son développement concerne des formations de niveau de plus en plus élevé, dans des domaines nouveaux, et assez peu son espace traditionnel formé par les CAP et les BEP. Cet essor a également eu des effets sur les organismes gestionnaires et la répartition géographique de l'apprentissage. Pour autant, les apprentis sont loin de gagner sur tous les tableaux. Dans certains cas, s’ils accèdent plus aisément à l'emploi, ils ne sont pas mieux rémunérés ; dans d’autres, s’ils ont un salaire plus élevé que leurs homologues issus de la filière scolaire, ils ne sont pas plus souvent en emploi.

Haut de page