Génération après génération, les processus d’insertion sont relativement stables. Près de deux tiers des jeunes de chaque génération accèdent rapidement et durablement à un emploi. De fortes disparités s’observent selon le niveau et la spécialité de formation notamment quant à la vitesse d’accès au premier emploi, et au salaire. L’insertion dans l’emploi se révèle aujourd’hui plus favorable dans les secteurs du commerce, des services aux personnes, ou de l’action sanitaire et sociale, mais cette répartition par secteur est sensible à la conjoncture.

Haut de page