L’Union européenne comme de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) insistent sur la nécessité d’une orientation tout au long de la vie. Quelles sont les options d’action publique envisagées pour amener les services d’orientation vers cette perspective, notamment en France, où ces services sont historiquement segmentés par public (jeunes, actifs en emploi, chômeurs…) ? Quels points de repère fournir à ces services et aux personnes afin de faciliter ce processus d’orientation ?
Afin d’éclairer ces questions, les travaux présentés identifient les parcours au sein du système éducatif, en s’interrogeant notamment sur les processus de décrochage, pour ensuite analyser comment les institutions et les organismes régulent, accompagnent ces parcours notamment dans le cas de réorientation ou reconversion.

Haut de page