Notre librairie à Marseille

Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

Publié le 8 octobre 2013

" Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées " : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

Lydie Chaintreuil, Dominique Epiphane

  • Céreq Bref n°315
  • octobre 2013

discrimination, Evade, recrutement, FEJ, stéréotype, mixité, sexe

Les discriminations à l'embauche sont punies par la loi. Pourtant, lors d'un recrutement, le critère du sexe est rarement neutre. Le supposé manque de disponibilité des femmes n'est pas seul en cause. Tout un ensemble de traits de personnalité encore assignés « naturellement » aux hommes et aux femmes peut venir biaiser la sélection. Les propos de recruteurs, des deux sexes, montrent que les stéréotypes ont la vie dure...

Pour en savoir plus sur l'étude EVADE :

Evade - Entrée dans la vie active et discriminations à l'embauche, Lydie Chaintreuil, Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Emmanuel Sulzer, Net.doc n°114, octobre 2013

CITER CET ARTICLE


Lydie Chaintreuil, Dominique Epiphane, " Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées " : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s, Céreq Bref, n°315, 2013, 4 p.p.
http://www.cereq.fr/publications/Cereq-Bref/Les-hommes-sont-plus-fonceurs-mais-les-femmes-mieux-organisees-quand-les-recruteur-e-s-parlent-du-sexe-des-candidat-e-s
Haut de page