Céreq Etudes

Le tutorat des jeunes en formation professionnelle initiale

Publié le 31 décembre 2018

Organiser le tutorat des jeunes en formation professionnelle initiale dans les petites structures

Samira Mahlaoui, Jean-Paul Cadet, Valérie Gosseaume, Pascal Simonet, avec la collaboration d'Anne-Lise Ulmann

  • Céreq Etudes n°20
  • décembre 2018

tutorat, entreprises, apprentissage, alternance, CFA, lycée professionnel, formation professionnelle initiale

La professionnalisation des formations et des diplômes, engagée depuis plusieurs années, interroge la capacité des entreprises à s’investir comme acteurs de la formation. A l’entreprise échoit le rôle de la transmission, par un ou plusieurs professionnels (ou tuteurs), d’un savoir pratique, distinct du savoir théorique plutôt du ressort de l’organisme de formation. C’est donc par la mise en place, l’organisation et l’exercice des actions de tutorat que les entreprises s’engagent concrètement dans la formation et l’accompagnement des jeunes en situation d’alternance. Cette étude s’intéresse aux modalités concrètes de mise en place et d’exercice de ces actions de tutorat.

Le présent document est issu d’une étude conduite en 2017 suite à une commande du ministère de l’Education nationale. Il aborde la question de l’organisation et de la mise en œuvre du tutorat des jeunes en formation professionnelle initiale au sein des petites structures (moins de 250 salariés). L’objectif est de mettre en visibilité le tutorat, d’en identifier les enjeux et les processus en action tant du côté des établissements de formation (lycées d’enseignement professionnel et centres de formation pour apprentis) que des structures d’accueil des jeunes.

Trois secteurs d’activités ont été explorés à travers trois formations de baccalauréat professionnel : accompagnement, soins et services à la personne (ASSP), aéronautique option systèmes, et métiers de la sécurité.

Haut de page