Nef
Publié le 1 janvier 2004

Des bancs de l'école aux postes de travail... Chronique d'une ségrégation annoncée

  • Nef n°6
  • janvier 2004

EXCLUSION PROFESSIONNELLE, MODELISATION, INEGALITES, EMPLOI DES FEMMES, DIVISION SEXUELLE DU TRAVAIL, CHOMAGE DES JEUNES, ENQUETE GENERATION 98, STATISTIQUE D'EMPLOI, FRANCE

ISBN 978-2-11-094331-6

La montée en puissance ces cinquante dernières années des femmes sur le marché du travail n'a pas enrayé la concentration des emplois féminins. Si les femmes ont opéré des avancées notables parmi des professions où elles étaient minoritaires, elles ont maintenu - voire renforcé - leur présence au sein de professions déjà fortement féminisées. Cette ségrégation professionnelle est souvent mise en avant pour expliquer les conditions différenciées des hommes et des femmes sur le marché du travail. Par ailleurs, l'expansion spectaculaire des scolarités féminines au cours du siècle dernier ne s'est pas accompagnée d'une diversification des filières et des spécialités suivies par les filles. Ce phénomène de maintien des jeunes filles dans des segments particuliers du système scolaire est présenté comme un facteur central, explicatif d'une part des différences observées sur le marché du travail entre les jeunes hommes et les jeunes femmes. Ce relatif consensus autour de la conversion de la ségrégation éducative en ségrégation professionnelle déborde largement le cadre scientifique et le milieu de la recherche. Il va aussi imprégner les principales politiques publiques en faveur de l'égalité professionnelle des hommes et des femmes élaborées au cours des vingt dernières années.

Haut de page