Net.Doc

Parcours des jeunes à la sortie du système éducatif et déclassement salarial

Publié le 31 décembre 2003

Parcours des jeunes à la sortie du système éducatif et déclassement salarial

Emmanuelle Nauze-Fichet, Magda Tomasini

  • Net.Doc n°1
  • décembre 2003

CHOMAGE DES JEUNES;CLASSIFICATION D'EMPLOI;DECLASSEMENT PROFESSIONNEL;DIPLOME;EVALUATION D'EMPLOI;FONCTION PUBLIQUE;INSERTION PROFESSIONNELLE;JEUNE;ORIGINE SOCIALE;PREMIER EMPLOI;SALAIRE;TRAJECTOIRE D'INSERTION;TRAVAIL PRECAIRE;ENQUETE GENERATION 98

Cette étude porte sur la question du déclassement salarial, c'est-à-dire la prise d'emplois faiblement rémunérés au regard du niveau de diplôme détenu. Au cours de l'année 1998, 742 000 jeunes ont quitté pour la première fois le système éducatif. Trois ans après, la plupart d'entre eux ont trouvé un emploi. En avril 2001, 82,4 % travaillent, 9,2 % sont au chômage et 8,4 % sont inactifs. Entre ces deux dates, près de la moitié des jeunes ont expérimenté plus ou moins durablement le chômage. Même parmi les plus diplômés (niveau bac+5 ou supérieur), près de 40 % ont connu le chômage, sur des périodes généralement courtes, malgré tout. Interrogés au printemps 2001, la grande majorité des jeunes (60 %) citent comme priorité de leurs trois premières années après l'école la recherche d'un emploi stable, une priorité qui ressort bien avant celle de faire carrière (26 %), ou encore celle de ménager sa vie privée hors travail (14 %). Pour atteindre cet objectif de stabilité, certains ont transigé sur le salaire, acceptant des emplois faiblement rémunérés au regard de leur diplôme.

Haut de page