Des observations qui dépassent les frontières

 

L'intégration européenne suscite un besoin croissant de connaissances sur les systèmes de formation, les marchés du travail des différents pays de la Communauté Europénne. Le Céreq conduit, en partenariat avec des institutions étrangères, des études et recherches comparatives sur les questions clés de son programme de travail : accès des jeunes à l'emploi, pratiques de formation continue, évolution des systèmes de certification, apprentissage. Le Céreq exerce une activité de veille et participe aux principaux programmes de la Communauté européenne dans ses domaines privilégiés.

La mise en œuvre de l’enquête européenne CVTS (Continuing Vocational Training Survey) en France et la production des données françaises sont assurées par le Céreq (en concertation avec la Dares et l’Insee). Son rôle s'étend également à des missions d'expertise et d'appui auprès des instances européennes, telles que les Directions Générales éducation-formation et travail-formation professionnelle de Bruxelles, Eurostat, Etf, Cedefop.

Le Céreq est membre du réseau « European Network On Regional Labour Market Monitoring » (RLMM), mis en place par des observatoires emploi-formation régionaux  et locaux pour apporter un appui théorique et méthodologique de niveau communautaire. Il collabore avec le réseaux Transition in Youth avec ses études d'insertion des jeunes en Europe.

Parallèlement, le Céreq intervient à la demande d'institutions comme l'Ocde et l’Unesco ou les unités internationales de ses ministères de tutelle (Gip-Inter, Dreic, Ciep). Il a notamment joué un rôle non négligeable lors des consultations sur le cadre européen des certifications (EQF) et sur les unités dans la formation professionnelle (ECVET).

Au-delà de l'Europe, le Céreq participe à un certain nombre d'actions de coopération, d'appui méthodologique et d'échanges d'expériences, prioritairement avec les pays du bassin méditerranéen et d'Amérique latine.

 

 

Les actions de la mission relations internationales sont orientées autour de quatre axes

  • Mettre en œuvre la stratégie de coopération internationale de l'établissement ;
  • Développer des partenariats et des coopérations internationales  ;
  • Conventionner et coordonner les projets européens ;
  • Valoriser les activités internationales et diffuser l’information.

          Plus d'informations dans le bilan-programme annuel.

 

 

          Une équipe dédiée aux relations internationales.

          Contacts.

 

Temps forts de l'année 2017-2018

  • Rencontre interministérielle dans le cadre du Projet Greens-kills4VET (septembre 2018). Il s’agit d’un projet européen ERASMUS+ dont  l’objectif  est  de  proposer  des outils  pédagogiques  intégrant  le développement  durable  dans  les formations  professionnelles  initiales.  La rencontre  interministérielle  portait  sur l’offre de certification et les métiers du Transport et de la Logistique.
  • Projet SATELIT (juin-septembre 2018). Présentation  des  résultats  d’étude  sur «  La  professionnalisation  des  études doctorales dans les pays du Maghreb » aux ministères du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie. Dans le cadre du programme ERASMUS+, le  Céreq  a  mené  une  enquête  sur l'écosystème  d'innovation  universitaire en mettant l'accent sur les compétences des  doctorants  et  leur  insertion sur le marché du travail. L’objectif est d’aider les universités  partenaires  du  Maghreb  en matière de transfert de technologique et de valorisation de la recherche.
  • Jumelage  avec l’Instance  nationale  d’Evaluation  du Maroc (janvier - juillet  2018) : Six experts du Céreq se sont déplacés au Maroc pour y effectuer des formations : mise en place des systèmes d’informatique décisionnel ; réflexions sur l’analyse de l’insertion des jeunes  ; réflexion autour des  méthodologies  d’évaluation  et d’analyse du travail. 
  • Convention partenariale avec l’Agence française de Développement (AFD).  Le Céreq contribue à orienter l’activité d’expertise que l’Agence Française de Développement (AFD) pilote dans de nombreux pays partenaires pour l’amélioration de la qualité et de la gouvernance des systèmes de formation professionnelle.
  • Projet  REPLAY-VET (avril - juin  2018) : Groupe  de  travail  sur  les  besoins en  qualification/requalification  des travailleurs à bas niveau de compétences. Comment  les  actifs,  jeunes  et  adultes, peu  qualifiés  peuvent-ils  acquérir  les compétences nécessaires pour s’adapter aux changements du marché du travail induits par l’innovation technologique  ?
  • Projet  NQF-In  à Varsovie et à Prague (Conférences  finales juin  2018  et  novembre  2018). Ce projet est axé sur le développement de modèles organisationnels d’intégration de l’apprentissage non formel dans les cadres  nationaux  de  certification.  A l’issue de trois années de travail, les sept rapports préparés ont permis d’alimenter la réflexion européenne sur ce sujet.
  • Journée  d’étude « L’impact du Big Data sur le marché de  l’emploi, expériences  françaises et italiennes. Prospectives pour le Céreq » (septembre 2017). Les offres d'emploi en ligne constituant une masse très conséquente de données, leur utilisation intéresse de près le monde de la recherche. L’atelier organisé par le Céreq avait pour objectif d’examiner les différentes manières d’aborder ce sujet complexe.

 

 

Etudes et actions des années précédentes 

  • SOCIETY (Programme 7ème PCRD). Terminé en 2016, la recherche « Social Innovation – Empowering the Young » vise à éclairer la manière d’accroître les capacités des jeunes vulnérables en Europe à travers une démarche socialement innovante. Le projet regroupe un consortium de 13 équipes européennes pluridisciplinaires, le travail engagé repose sur une complémentarité d’approches quantitative et qualitative.

 

  • MEN-ECVET (Programme LLP- Ministère de l’Education Nationale). Projet visant à tester et préparer le développement du « système européen des credits d’apprentissage pour l’enseignement et la formation professionnelle »  (ECVET). Le projet a étudié comment et à quelles conditions prendre en compte les principes du système ECVET pour le diplômé professionnel français dans une perspective de mobilité transnationale sans renoncer à leur spécificités nationales.

 

  • TREMPLIN (Programme PROGRESS/Ministère de l’Education Nationale). Sur la base d’une expérimentation sociale, le projet vise à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes diplômés avec un soutien particulier pour les filles. A ce titre, les lycées professionnels et les Centres de Formation d’Apprentis pilotes proposeront des dispositifs innovants (Pôles Premier Emploi) en matière d’accompagnement des élèves préparant les Certificats d’aptitude Professionnelle (CAP) ou le Baccalauréat Professionnel.

 

  • ISLAH (Programme TEMPUS). Depuis 2012, le Céreq, en collaboration avec des partenaires italiens et espagnols, participe au pilotage d’une activité d'appui structurel à 7 universités marocaines et 4 universités tunisiennes, dont les objectifs sont l’établissement d’Observatoires nationaux (au Maroc et en Tunisie) pour le pilotage du système d’enseignement supérieur, la description et la compréhension de l'insertion professionnelle et des besoins du marché du travail. Établir un réseau d'observatoires locaux à travers la création et la consolidation de celles déjà existantes (bureaux des stages et de l'emploi).

 

  • Workable-making capabilities work (Programme 7ème PCRD) Le projet, regroupant 13 partenaires en  10 pays européens, vise à étudier les capabilités des jeunes à agir pleinement dans la société de la connaissance. Il Analyse les divers dispositifs publics nationaux ou locaux innovants susceptibles de renforcer les capacités des jeunes à construire leur vie professionnelle.

 

  • Mobilité Internationale des apprentis (Agence 2E2F/Programme Léonardo).  Mesurer l’impact de la mobilité internationale des apprentis sur la formation et l’insertion. Double interrogation comparative auprès d’un public cible : les apprentis mobiles sur financements Léonardo.

 

  • Know Inno (Programme 7ème PCRD). En parallèle du projet CDH (Ocde, Eurostat, Unesco) lancé en 2004 qui offre des données harmonisées sur des carrières des docteurs, le projet a pour but de forger les questions analytiques qui permettront d’exploiter ces données.

 

  • DEVAPPRENT (Programme LLP-Léonardo). Développement de l’apprentissage en Lituanie avec référence aux expériences allemande, française, britannique et néerlandaise. Etude de faisabilité du transfert de bonnes pratiques en matière de formation professionnelle entre pays européens.

 

  • FLOWS (Programme 7ème PCRD). Le projet vise à analyser l’emploi des femmes et le marché du travail dans les régions européennes, notamment les effets des politiques sociales locales sur la place des femmes dans le marché du travail et l’impact du travail des femmes sur les carrières, les inégalités, la cohésion sociale et la durabilité du modèle social européen.

 

  • ECT2S (Programme LLP-Léonardo). Système de Capitalisation européen de transfert de crédits. Faciliter la comparabilité et la complémentarité qui peuvent exister entres les systèmes ECVET et ECTS au sein des différents cadres nationaux des pays. Italie , Roumanie , Luxemburg, Grèce, Hongrie et France sont représentes dans le consortium de projet.

 

  • CAPRIGHT (Programme 6ème PCRD). Liens entre marché du travail, emploi et régimes de protection sociale. Le projet vise à relancer l’Europe sociale sur de nouvelles bases en appliquant l’approche par les capacités introduite par A. Sen dans les domaines de l’emploi, du travail, de la formation et de la protection sociale.

 

  • AéroVet (Programme LLP-Léonardo). Un des projets pilotes pour la mise en œuvre des unités de crédit dans la formation professionnelle (ECVET). Programme Leonardo. Le projet concerne les formations et diplômes de la maintenance aéronautique dans les quatre pays d’implantation d’Airbus : France, Allemagne, Royaume-Uni et Espagne.

 

Tous les mois, être informé par courriel de nos travaux sur la formation et l'emploi grâce à notre lettre d'information mensuelle.

Haut de page