Exploitation des déclarations fiscales 24-83 : année 2009

Mis en ligne le

Participation des entreprises selon leur taille

Le taux de participation des entreprises de 10 salariés et plus à la formation professionnelle s'élève à 2,97 % en 2010 (données provisoires), ce qui traduit une relative stabilité depuis 2004. Cette stabilité n'exclut pas une augmentation du taux d'accès tandis que la durée moyenne des formations semble se stabiliser autour de 30 heures par salarié formé.

 

Le poids des grandes entreprises (plus de 2000 salariés) dans le volume global des dépenses déductibles reste très élevé : 39,5 % contre 1,5 % pour les entreprises de 10 à 19 salariés. Cela confirme la prééminence des grandes entreprises dans l'effort de formation professionnelle.

Voir : 

 

L'effort de formation des entreprises par publics, taille des entreprises et secteurs

Le pourcentage de salariés ayant suivi au moins un stage en 2009 continue sa progression et s'établit à 45,3 %.

La part des femmes dans les effectifs formés en 2009 reste stable et représente 41,5 %. Leur taux d'accès augmente considérablement pour atteindre maintenant 44,7 % (contre en 43,2 % en 2008 et 40,8 % en 2007). Le taux d'accès des hommes progresse également pour passer à 47,4 % en 2009 contre 45,2 % en 2008. L'écart entre hommes et femmes peut toujours être expliqué par la structure sexuée des emplois, les taux d'accès augmentant avec la qualification, mais cet écart s'est réduit à 2,7 points de pourcentage en 2009 contre 4 points en 2007.

Voir : 

Participation des entreprises selon les secteurs d'activité économique (données définitives)

Les taux de participation continuent de varier fortement d'un secteur à l'autre. On trouve ainsi des secteurs qui enregistrent un taux de participation financière et des taux d'accès nettement supérieurs à la moyenne nationale, respectivement de 2,92 % et 45 %. Il faut noter que les chiffres par secteurs comportent un effet taille positif ou négatif selon le degré de concentration économique du secteur mais il n'en demeure pas moins que les politiques de formation sont liées au type d'activités économiques des entreprises.

Le secteur des transports aériens illustre ce propos : les grandes entreprises y sont beaucoup plus formatrices et leur poids dans le secteur plus important que dans des secteurs moins concentrés, si bien que ce secteur apparaît comme le plus formateur tant en termes financiers qu'en termes de taux d'accès.

A l'opposé, et donc parmi les secteurs les moins formateurs, on trouve les secteurs avec peu de grandes entreprises et des efforts de formation faibles tel que le secteur restauration avec un tpf de 1,74 % pour un taux d'accès de 25 % ou encore les services relatifs aux bâtiments et aménagement paysager 1,74 % de tpf et 18 % de taux d'accès.

Les activités juridiques et comptables se distinguent particulièrement par un effort financier considérable (3,87 %) niveau de formation soutenu malgré une faible concentration. Les secteurs des organisations associatives comme les auxiliaires de services financiers doivent quant à eux leur taux de participation seulement moyen (resp. 2,9 % et 2,73 %) aux prédominances des petites entreprises.

Voir : 

 

Toutes les données sur la participation des employeurs au titre de 2009

Liens vers fichiers pdf :

Taux de participation financière et degré de concentration des secteurs d'activité économique (NAF 88)

Durée moyenne (en heures) des stages selon la qualification et les secteurs d'activité économique (NAF 88)

 

 

 

Citer cet article

Exploitation des déclarations fiscales 24-83 : année 2009, https://www.cereq.fr/exploitation-des-declarations-fiscales-24-83-annee-2009