Le Céreq et les défis de la crise sanitaire et économique

Mis en ligne le

Mai 2020 - Communiqué de la direction du Céreq

 

Emploi, formation, travail, compétences… les champs d’études et de recherches du Céreq sont percutés de plein fouet par la crise sanitaire et économique. En télétravail comme pour ses partenaires, le Céreq a pu maintenir l’ensemble de ses activités scientifiques et ses publications, tout en développant de nouveaux travaux qui prennent en compte les effets de la crise.

  • Comment le confinement a-t-il été vécu par les jeunes arrivés récemment sur le marché du travail ? Comment envisagent-ils la suite de leur parcours ? La prochaine enquête Génération qui se déroulera à l’automne a été ajustée et permettra de répondre à ces questions en rendant compte des situations de formation (apprentissage, contrat de professionnalisation…), d’emploi, d’exercice de l’activité (télétravail ou non) et de chômage des jeunes au cours de la période dite de confinement.
  • Comment les étudiants sont-ils touchés par cette crise ? Quelles sont les conséquences d’une fin d’année en confinement ? Assistera-t-on à un creusement des inégalités d’accès et de réussite dans l’enseignement supérieur ? Des travaux du  Groupe de travail sur l’enseignement supérieur permettront de répondre à ces questions.
  • Comment les organismes de formation font face aux enjeux de maintien/développement/réorientation de leurs activités, en lien avec les besoins des entreprises frappées à des degrés divers par la crise, en lien également avec les aspirations des salariés et leurs contraintes éventuelles en matière de reconversion, et enfin en lien avec les différents dispositifs publics déployés pour soutenir l’accès à la formation ? De nouvelles enquêtes sont à l’étude pour apprécier ces transformations sur le marché de la formation.
  • Les salariés les moins qualifiés risquent d’être le plus violemment atteints par la crise économique. À la précarité de leur statut s’ajoute aujourd’hui le coup d’arrêt donné à certains secteurs (transports, hôtellerie-restauration, services aux personnes…). Comment les moins qualifiés pourront-ils bénéficier des outils d’accompagnement et de formation que met la loi à leur disposition ? Centrée sur ces salariés occupant des emplois peu qualifiés, l ’ANR Squapin se trouve au cœur de ces enjeux.
  • La transition écologique – dont l’analyse est portée par de nombreux travaux du Céreq - ne saurait être spontanément accélérée par la crise. La place des métiers verts et en verdissement dans les parcours professionnels, grâce aux enquêtes du Céreq, ainsi que l’observation méthodique des compétences qu’ils supposent, permettront de caractériser le sens et l’ampleur de cette transition.
  • « L’entreprise rend-elle compétent.e? », la question posée par notre prochaine Biennale qui a été repoussée au 24 septembre 2020, demeure plus que jamais d’actualité. Comment dans le contexte actuel et à venir, les entreprises envisagent-elles leur responsabilité sociale et sociétale en matière de formation et de compétences ? Si le programme demeure quasiment inchangé, le contenu des interventions tiendra compte des questions que fait surgir la crise. Celle-ci apparaît comme une opportunité de revisiter le concept même de compétence.


Florence LEFRESNE, Directrice générale du Céreq

Céline GASQUET, Directrice scientifique du Céreq

Citer cet article

Le Céreq et les défis de la crise sanitaire et économique, https://www.cereq.fr/le-cereq-et-les-defis-de-la-crise-sanitaire-et-economique