Net.Doc, n° 34, Février 2008, 201 p.

Les politiques des entreprises en matière de certification et l'utilisation de la validation des acquis de l'expérience

La loi sur la validation des acquis de l’expérience (VAE ) a maintenant cinq ans d’existence. C’est une durée suffisante pour que les entreprises et les branches professionnelles aient commencé à l’intégrer dans leurs propres stratégies. La VAE a ouvert le champ des possibles en termes d’accès par la voie de la validation des acquis de l’expérience à tous les titres et diplômes, quel que soit le ministère certificateur, et aux certificats de qualification professionnelle (CQP ) des branches professionnelles à condition qu’ils soient inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP ). La présente étude a pour objectif d’analyser « la façon dont les entreprises s’approprient ce nouveau dispositif » et « l’impact de leur implication sur la réussite des candidats et sur leur carrière ». Cette appropriation de la VAE est d’autant plus intéressante qu’elle arrive dans un contexte qui lui préexiste, en matière de gestion de la formation et de la certification dans les entreprises. Il s’agit donc de repérer la manière dont ce nouvel accès à la certification s’intègre dans le paysage, tout en décrivant les pratiques habituelles en la matière.