Céreq Etudes, n° 53, Février 2024, 159 p.

Enquête 2016 auprès de la Génération 2013 - Méthodologie

Ce document de travail présente un panorama complet des travaux liés à l’enquête 2016 auprès de la Génération 2013. Première et unique interrogation de cette génération, trois ans après la sortie du système éducatif. Après une brève présentation du dispositif d’enquêtes Génération et plus spécifiquement de l’enquête 2016, ce document présente toutes les étapes de sa réalisation dans un ordre chronologique. L’ensemble des traitements post-collecte sont détaillés tels que la création des bases d’exploitation (apurement, codification, redressement des salaires, etc.) et le traitement de la non-réponse (redressement et calage, etc.). Dans le cadre de la réflexion autour de la rénovation du dispositif d’enquêtes Génération, une nouvelle expérimentation a été menée en parallèle de l’enquête principale téléphonique à partir d’un échantillon disjoint. Pour la première fois, cette expérimentation multimode (collecte par internet et téléphone) est réalisée sur une enquête à trois ans. 

 

L’ensemble des traitements post-collecte sont détaillés. La première étape consiste en la construction de la base de sondage d’élèves présumés sortants du système éducatif en 2012/2013. Il s’agit d’une base de données d’élèves collectée auprès des établissements de formation initiale situés en France et dans les départements et régions d'outre-mer. Après avoir défini un plan de sondage stratifié et équilibré, le tirage aléatoire de l’échantillon est effectué à l’aide de l’algorithme du Cube. Vient ensuite une phase dite de préparation qui englobe le développement informatisé du questionnaire en CATI (computer assisted telephone interview), l’enrichissement des coordonnées téléphoniques et postales et la mise en place du protocole de contact et de diffusion d’informations autour de l’enquête (lettre et mail avis, site internet, page Facebook, etc.). La phase de collecte s’est donc déroulée d’avril à juillet 2016, soit quatre mois d’enquête. 

Citer cette publication